Volée de 6 mille francs

Volée de 6,000 francs

Une jeune fille appartenant à une riche famille française est la victime d’un pickpocket – le chef Carpenter averti – à l’Hôtel des postes

À 1.35 heures, samedi après-midi au moment où ils s’apprêtaient à quitter leurs bureaux, les employés de la banque Hochelaga (rue Saint-Jacques) furent tirés de leurs occupations par un cri strident; au même instant au guichet du caissier, ils apercevaient une jeune femme mise avec recherche, paraissant sous l’effet d’une intense émotion.

Celle qui venait de pousser cette exclamation d’un désespéré fut aussitôt entourée, questionnée.
Une fois remise de son émotion, la malheureuse fit connaître son identité, puis la cause de sa douleur.

Mlle M. Prévota qui appartient à une riche famille française, fondatrice d’un orphelinat agricole, établi sous peu à Paspébiac, comté de Bonaventure, raconta qu’elle venait d’être la victime d’un vol considérable.

Une somme de $1,200 qu’elle s’en venait déposer à la banque, avait disparu de sa poche de manteau. Mlle M. Prévota a porté plainte au chef Carpenter qui a ouvert une enquête.

La jeune fille est arrivée à Montréal avec sa mère et un prêtre français, l’abbé Cramillou, au commencement de la semaine dernière.

Quartier Latin
Quartier latin de Montréal. Crédit photo : Histoire-du-Quebec.ca.

La famille Prévota a emmené avec elle de France Quelques fermiers, qui serviront d’instructeurs aux orphelins, recueillis à l’institution.

Ainsi qu’elles le firent l’an dernier, lorsqu’elles vinrent faire l’achat de leur ferme, les deux femmes s’installèrent à l’hôtel Riendeau.

Vendredi dernier Mme Prévota et l’abbé Cramillon partirent pour Paspébiac, laissant à la jeune fille le soin de compléter les achats.

Mlle Prévota résolut d’aller déposer à la banque Hochelaga la somme de $1,200.

Elle plaça les billets de banque comprenant cinq billets de 1,000 francs, un billet de 500 francs et cinq billets de 100 francs, dans une enveloppe.

En route, elle entra à l’Hôtel des Postes, pour prendre son courrier.

C’est là que le vol a été commis.

Je n’élevai ma main de sur l’enveloppe placée dans ma poche, qu’au moment de montrer ma carte à l’employé du guichet, le filou en profita pour me voler sans que je m’en aperçusse.

À ce moment, j’était entourée par plusieurs personnes. Ce n’est qu’à la banque que je constatai la disparition de la précieuse enveloppe.

Les agents du chef Carpentier surveillent activement les boutiques de courtiers où le filou pourrait tenter de changer les billets de banque français en argent canadien.

Mlle Prévota se retire depuis le départ de sa mère au Couvent du Sacré-Cœur rue Saint-Alexandre.

(Texte paru dans le journal Le Canada, 15 mai 1906, mardi).

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Exit mobile version