Histoire du Québec

Victimes de la grippe espagnole

Victimes de l’épidémie de la grippe espagnole, chronique du 17 octobre 1918

Mort du lanceur Georges Leclaire

Ce fameux joueur, qui a fait partie du club Chicago, de la Ligue Fédérale, a succombé mardi à la grippe. – Johnny Choquette, gérant du club Farnham, une autre victime.

Farnham, 17 octobre 1918. Georges Laclaire, le fameux lanceur qui, il y a une couple années, jouait pour le club Chicago, de la Ligue Fédérale, et qui, l’an dernier, faisait partie du club Elmira, de la Ligue de l’État de New York, a succombé mardi à une attaque de grippe espagnole, et a été enterré hier.

La terrible épidémie a fait une autre victime parmi nos sportsmen, Johnny Choquette, gérant du club de base-ball Farnham, décédé lui aussi mardi, et inhumé hier. La mort de ces deux sportsmen est vivement regrettée Ici. Le lanceur Henri Clément, de Montréal, est venu ici pour assister aux funérailles de ses deux amis.

Cinquante pour cent des demandes d’admission à l’hôpital d’urgence concernaient des cas qui n’étaient pas des cas d’urgence ni des cas de grippe, a annoncé le docteur Boucher, hier soir.

Le directeur du service de santé profite de l’occasion pour attirer de nouveau l’attention du public sur le fait important que voici ; Ne seront reçus à l’hôpital d’urgence que les malades pauvres souffrant d’influenza et dont le cas est urgent. Qu’il soit donc bien entendu, une fois pour toutes, qu’il est inutile de demander les médecins de l’hôpital, si le cas à considérer
n’est pas un cas urgent, et, à plus forte raison, si ce n’est pas un cas d’influenza.

La situation à Verdun

Le bureau de santé de Verdun fait rapport que 68 nouveaux cas d’influenza ont été signalés à Verdun, hier, et qu’on a enregistré huit décès. Mardi, il y avait 130 cas et 4 décès.

120 soldats meurent

Quoi qu’il y ait eu amélioration dans la situation, chez les militaires, au point de vue des cas nouveaux de grippe, il y a cependant eu une augmentation dans le chiffre des décès. On a rapporté six décès parmi les soldats, hier. Ceci porte le nombre total des morts à 120.

Il y a eu quatre funérailles militaires, hier. Trois sont préparées pour aujourd’hui.

Quarante soldats, sous le commandement du cadet McNaughton, servent de garde d’honneur aux camarades morts, aujourd’hui, au cimetière.

M. Félix Charbonnel est décédé

M. Félix Charbonnel, médecin-vétérinaire, a succombé aux atteintes de la grippe espagnole, hier soir, à Saint-Hyacinthe. Il était âgé de 29 ans.

Feu Gaston Morin, M.D.

Ottawa, 17 octobre. Ce matin, à 7 heures 15, ont eu lieu en cette ville, au Sacré-Cœur, les obsèques du regretté docteur Gaston Morin, qui a souffert hier la fin subite. Après la cérémonie, la dépouille mortelle a été expédiée à Montréal par le convoi de 8 heures 45 et de Montréal, elle est transportée à Saint-Hyacinthe, par le train qui laisse la gare Bonaventure à 3 heures, cet après-midi. C’est à Saint-Hyacinthe que le corps sera inhumé.

Le père du jeune médecin décédé, demeure aujourd’hui à Québec où il remplit les fonctions Importantes d’auditeur-général de la province; mais il a longtemps exercé à Saint-Hyacinthe, la profession de notaire. Nos cordiales sympathies sont acquises à la famille Morin, si cruellement éprouvée.

La situation à Québec

L’épidémie de grippe persiste à Québec et dans les environs. Bien que les autorités sanitaires prétendent que la terrible maladie est sous contrôle, la liste quotidienne des victimes est encore longue. Il y en a encore eu une quinzaine dans la journée d’hier.

Feu l’abbé Coulombe

Parmi les dernières victimes, il y a l’abbé Orner Coulombe, vicaire de la nouvelle paroisse du Sacré-Cœur de Jésus, à Québec. Atteint de la grippe il y a déjà quelques jours, l’abbé Coulombe avait pris du mieux et il s’était cru capable de célébrer la messe mardi de la semaine dernière. Il eut une rechute qui fut fatale.

L’abbé Coulombe était âgé de 29 ans. Il avait été ordonné prêtre en 1915 à Saint-Paul-de-Montmagny.

Il avait été professeur au collège de Sainte-Anne-de-Ia-Pocatière jusqu’à sa nomination au poste de vicaire au Sacré-Cœur, à Québec, il y a deux mois.

Un libéra a été chanté, hier après-midi, dans la chapelle du Patronage, après quoi, la dépouille mortelle a été transportée à Saint- Paul-de-Montmagny.

Nouvelles victimes

Voici une liste partielle des autres nouvelles victimes de la grippe à Québec :

M. Roméo Asselin, 23 ans, 74 rue Lafayette, Saint-Malo;

Mlle Bella Blondeau, 22 ans, 66 rue Saint-Léon, Sacré-Cœur;

Sergent Joseph-Thomas-Réal Boucher, 21 ans, 19 rue Saint-Réal;

Mme Yvonne Renaud, épouse d’Amédée Buteau, 35 ans, 10 rue Aberdeen;

Mme Philomène Lesaulnier dit Loucouline, épouse de Louis Careau. 61 ans, 212 rue Hermine;

Mme Emerilda Renaud, épouse d’Adjutor Couture, 43 ans, 9 rue Saint-Anselme;

Mme Déllma Dubuc, 24 ans. épouse d’Adélard Demers, 295 rue Franklin;

Mme Yvonne Corrlveau, 22 ans, épouse d’Ovide Deschênes, 70 rue Saint-Bernard ;

Mme Alvine Morency, 26 ans, épouse de Frédéric Drouin, 77 rue des Commissaires;

Mlle Marie-Jeanne Gagnon. 23 ans. fille de Réal Gagnon, 268 rue d’Aiguillon;

Mme Marie-Elisabeth Morin, 26 ans, épouse de Georges Gasse;

Mme Mario Asselin, 8 5 ans, épouse de Benjamin Harvey, 54 rue de Bernières, Stadacone:

Mme Marie-Anne Trudel, 31 ans, épouse d’Adélard Laliberté, 85 rue Sauvageau;

Voici une liste partielle des autres nouvelles victimes de la grippe
à Québec:

M. Roméo Asselin, 23 ans, 74 rue Lafayette, Saint-Malo;

Mile Bella Blondeau, 22 ans, 66 j rue Saint-Léon, Sacré-Cœur;

Sergent Joseph-Thomas-Réal Boucher, 21 ans, 19% rue Saint-Réal; Mme Yvonne Renaud, épouse d’Amédée Buteau, 35 ans, 10 rue Aberdeen;

Mme Philomène Lesaulnier dit Loucouline, épous de Louis Careau, 61 ans, 212 rue Hermine;

Mme Emerilda Renaud, épouse d’Adjutor Couture, 43 ans, 9 rue Saint-Anselme;

Mme Déllma Dubuc, 24 ans. épouse d’Adélard Demers, 295 rue Franklin;

Mme Yvonne Corriveau, 22 ans, épouse d’Ovide Deschênes, 70 rue Saint-Bernard ;

Mme Aivine Morency, 26 ans, l’épouse de Frédéric Drouin, 77 rue |des Commissaires;
Mlle Marie-Jeanne Gagnon. 23 ans. fille de Réal Gagnon, 268 rue d’Aiguillon;
Mme Marie-Élisabeth Morin, 26 ans, épouse de Georges Gasse;
Mme Mario Asselin, 85 ans, l’épouse de Benjamin Harvey, 54 rue de Bernières, Stadacone;
Mme Marie-Anne Trudel, 31 ans, épouse d’Adélard Laliberté, 85 rue Sauvageau;
M. Wilfrid Laplante, 26 ans, époux d’AIbertine Roy, Saint-Malo;
Mme Alphéda Ferland, 23 ans, épouse de Louis Latulippe, Limoilou;
Mme Marie-Anne Laroche, 26 ans, épouse d’Alfred Martin dit Boucher, 112 rue Hermine;
M. Désiré Morency, 26 ans, fils d’Abraham Morency, de Sainte-Famille, I. O.;
M. Napoléon Pollquin, 18 ans, fils de feu François Poliquin, 111 rue Artillerie ;
Sergent-major Arthur Bough, 35 ans, mort au Manège Militaire, demeure à Montréal ;
Soldat Michael-F. Doyle, 40 ans, 33 rue Saint-Michel, mort au Manège Militaire ;
Madame Mary-Helen Taylor, 31 ans, épouse d’Edward Herman, 37 rue d’Artigny ;
Madame Agnès Quigley, veuve de Thomas Short, 106 rue Saint-Augustin.
M. Pierre Rhéaume, l’un des gordiens du club des Laurentides, et sa femme, ont succombé à la grippe. Ils laissent cinq enfants.

Nous regrettons d’apprendre que l’honorable Adélard Turgeon, président du Conseil législatif souffre d’une attaque de grippe.

Le Dr M.-A. Savard, qui a été malade de la grippe, prend du mieux.

Les autorités militaires prétendent que le plus gros du danger est passé. Sur les 5,000 hommes de
troupes qui sont ici, il n’y a que treize cas de grippe, affirme-t-on.

En dépit des ordres qui ont été donnés, le public assiste en grand nombre aux funérailles des victimes de la grippe.

Le Bureau de Santé de Québec a décidé que l’enlèvement des vidanges ne sera pas fait cette semaine à Québec. Il recommande que le public redouble de précautions pour prévenir la contagion.

Décès du père de la mère et de l’enfant

Un triple décès dans la même famille, en l’espace de quelques heures, c’est ce qui s’est produit, dimanche dernier, chez M. Jean Lemerise, 117 rue Notre-Dame Ouest. Son fils, M. Charles Lemerise, venu il y a deux mois de Hawkesbury, Ontario, pour chercher de l’ouvrage à Montréal, et qui s’était retiré chez lui avec sa femme, tombait malade, atteint de la grippe espagnole, à la fin de la première semaine d’octobre, et quelques jours après, sa femme était atteinte à son tour. En dépit des meilleurs soins, M. Lemerise expirait vers 3 heures, dimanche après-midi. Trois heures après, vers 6 heures, Mme Lemeris donnait le jour à un enfant, qui mourait aussitôt, et une demi-heure plus tard, elle rendait elle-même le dernier soupir. Les triples funérailles de M. Charles Lemerise, de Mme Lemerise et de leur enfant ont eu lieu ensemble, mardi dernier. M. Lemerise était âgé de vingt et un ans, et Mme Lemerise, née Monpetit (Eva), avait vingt-trois ans.

Feu M. J.-B. Trudeau

Saint-Mathieu (La Tortue), 17 octobre. Nous avons le regret d’annoncer la mort de M. Jean – Baptiste Trudeau, décédé à la suite de la pneumonie. Il était malade depuis cinq jours de la grippe espagnole, mais, lundi se sentant mieux, il est ailé travailler à la récolte de patates.

C’est alors i qu’il eut une rechute et qu’iL décédé. succomba à une attaque de pneumonie. C’était un cultivateur robuste et courageux. Il avait remporté plusieurs premiers prix dans divers concours agricoles du comté de Laprairie. C’était un homme très estimé et sa perte sera vivement regretté. Il n’était âgé que de 27 ans et 4 mois.

Il laisse pour le pleurer, son père, M. Modeste Trudeau, sa mère Arthémise Boyer, neuf frères, Joseph, de Montréal, Léon, Jean – Louis, Émile, Arthur, Alfred, Isidore, Emery et Rolland et trois sœurs, Mmes L. Monette, Albertine; Y. Crépeau, Ernestine et D. Monette Blanche.

Saint-Édouard : Six décès en ce village

Saint-Édouard, 17 octobre. – La grippe espagnole a fait son apparition dans la paroisse. Il y a 150 cas dans la paroisse. Six personnes sont mortes depuis vendredi : J.-Baptiste Durivage et son épouse, née Maria Bouchard, et ses deux belles-sœurs Colombe et Marie-Rose, décédées lundi trois des filles de M. Oscar Bombardier.

Mari et femme meurent

Québec, 17 octobre – M. Armand Trottier, gérant de la Banque Nationale, a Lorretteville, et son épouse, ont succombé tous deux, hier, à la grippe.

À Saint-Perpétue

Sainte-Perpétue. 17 octobre. – Nous avons le regret d’annoncer la mort de M. Paul-Onésime Roy, marchand de cette paroisse, survenue lundi, le 14. Il était âgé de 22 ans et a succombé à la grippe espagnole. Le défunt laisse pour déplorer sa perte, outre son épouse, six enfants : Jean-Marie, Thérèse, Jacques, Madeleine, André et René.

Nous avons aussi deux autres victimes de cette terrible grippe : le De Gaudet, seul médecin de la localité, dont la mort laisse plusieurs malades sans soins, et Mme Édouard Hébert (Hortensie Descoteaux). Outre ces trois décès, on compte encore une centaine de cas de cette terrible maladie dans cette paroisse.

Le fléau apparaît

Saint-Siméon et Saint-Fidèle, 17 octobre. – La grippe espagnole a fait son apparition à Saint-Siméon ainsi qu’à Saint-Fidèle. Déjà plus de 40 cas se sont déclarés et nous avons deux morts à enregistrer : celui d’une femme et de son bébé âgé de six mois. Les premiers à se ressentir de l’épidémie, ici, furent des hommes qui travaillaient au chargement des barges au port. On croit qu’ils ont été contaminés par des matelots. Toutes les précautions sont prises pour que les ravages ne soient pas trop grands. Toutes les écoles sont fermées et les familles ne sortent que le moins possible.

À Yamachiche

Yamachiche, 17 octobre – La grippe sévit à l’état d’épidémie. La maladie a fait son apparition il y a une dizaine de jours. À part quelques cas tous sans gravité, nous n’avons aucun décès à enregistrer. Toutes les précautions sont prises. L’école des frères est fermé ainsi que le couvent.

M. Bourassa, notre vicaire, qui était malade de la grippe, prend du mieux.

À Trois-Rivières

Trois-Rivières, 17 octobre. La grippe semble diminuer la gravité d’une manière sensible, d’après les dires de nos médecins.

Il y a encore plusieurs cas, mais il y a moins de mortalités. À l’hôpital Saint-Philippe et Sainte-Cécile tous les lits sont occupés, mais il n’y a pas beaucoup de cas graves. Nous commençons à prendre espoir. Parmi les décès d’hier, on signale M. Saint-Pierre, âgé de 20 ans, comptable chez Louis Durand.

Tous les magasins, restaurants, etc. n’ouvrent leurs portes qu’à neuf heures et ferment à cinq.

Monsieur le maire Tessier est rétabli d’une légère attaque de grippe qui l’a retenu quelques jours à la maison. Nous signalons de dévouement de nos prêtres et des religieuses qui se prodiguent pour le soin des malades. Aux hôpitaux civiques, les frères des Écoles Chrétiennes, les religieuses de la Providence les ecclésiastiques du séminaire donnent les soins aux malades. Plusieurs dames et jeunes filles sont aussi gardes-malades volontaires. En prenant toutes les précautions voulues et en donnant tous les soins nécessaires, l’épidémie sera vite enrayée.

Thetford Mines

Thetford Mines, 17 octobre – l’épidémie de la grippe espagnole sévit avec rage ici. Le Dr Lacerte nous disait l’autre matin qu’il y avait au bas mot mille cas. Heureusement nous dit-il, après une lutte de huit jours, nous croyons avoir circonscrit la maladie. L’hôpital d’urgence rend de grands services. Déjà plus de 75 lits sont installés et se remplissent à mesure qu’ils sont prêts. Nous avons reçu de Québec, 6 étudiants qui sont venus prêter main forte à nos médecins surchargés. Depuis 8 jours, il y a 35 personnes de mortes dans la seule paroisse de Saint-Alphonse. On en compte 20 à Saint-Maurice et l’on en signale plusieurs cas à Robertson et à Black Lake. C’est dire que notre population est sous le coup de la terreur. Tous les malades à l’hôpital le sont gravement, ce qui portera à une centaine le nombre des morts sur la fin de la semaines. Cependant les médecins n’ont pas rapporté beaucoup de nouveaux cas et nous croyons que le fléau est sous contrôle.

Sainte-Clotilde

Sainte-Clotilde de Horton, 17 octobre. La grippe espagnole continue à faire de nouvelles victimes ici. M. Onil Landry, Mlle Alberta Fleurant et Mlle E. Gouin, ont succombé à la maladie. M. Onil Landry laisse sa femme et 2 jeunes enfants.

Mlle Alberta Fleurant était la fille bien-aimée de M. Norbert Fleurant; elle était âgée de 17 ans. Mlle Gouin, était fille de M. Elphège Gouin. La famille de M Hercule Désilets pleure la mort de son fils David, de Sainte-Elisabeth. Il laisse son épouse, mourante et 6 enfants le plus âgé a 8 ans et un bébé de quelques jours. Aussi M. Raoul Lemire, autrefois de cette paroisse décédé à Danville après 2 jours de maladie. Il était célibataire. Il semble que la maladie diminue cependant.

Dans Soulanges

Coteau Station, 17 octobre – Mme Léopold Houle est décédée, succombant à la grippe, laissant une famille de douze enfants, dont le plus jeune n’est âgé que d’un mois.

Les autres victimes de la grippe, ces jours derniers, sont une fillette de sept ans, enfant de M. Adélard Houle, et une autre de dix ans, enfant de M. Azarias Saint-Amour.

La situation est loin de s’améliorer en cette paroisse.

Dans Champlain

Saint-Tite, 17 octobre – La grippe espagnole a fait son apparition ici, comme partout ailleurs, mais elle n’est pas mauvaise, et jusqu’à cette date, on n’a aucun décès à enregistrer. Il y a à peu près 25 cas dans la paroisse. Les gens sont très prudents et prennent des précautions, usent de désinfectants et autres.

Le collège, le couvent et les écoles sont fermés.

Dimanche dernier, nous n’avons eu que des messes basses.

On espère qu’il n’y aura pas de victimes de cette maladie dans notre localité.

L’heure de fermeture

Les voyageurs de commerce sont à faire passer une pétition, parmi tous les marchands de l’est et de l’ouest de la ville, afin de faire revenir le conseil sur sa décision de faire fermer les magasins à 4 heures, à cause de la grippe espagnole. On suggère plutôt de les ouvrir le matin à 9 heures 30 et de les fermer le soir, à 7 heures. La pétition sera présentée sous peu aux autorités municipales.

Dans la capitale

Ottawa, 17 octobre – Dans une déclaration officielle faite hier soir, le maire Fisher a affirmé que les cas d’influenza diminuent chaque jour dans notre ville et que l’épidémie paraît maîtrisée. Les décès sont encore nombreux, mais cela est dû, pour une large part, au fait que tout le monde a été pris par surprise par l’épidémie et qu’un grand nombre de malades de la semaine dernière n’ont pas reçu les soins qu’exigeait leur état.

Le Service du Téléphone et la Grippe Espagnole

Partageant le sort de la population en général, le personnel des opérateurs du Bell Telephone a été sérieusement affecté par l’épidémie actuelle de
rhumes et d’influenza, et a été diminué considérablement en conséquence.

En même temps le nombre des appels a augmenté énormémnt. Il y a tant de personnes qui sont malades chez elles, que le téléphone a été employé
continuellement et le surcroît d’appels supplémentaires a imposé un fardeau très lourd pour notre personnel dégarni.

Veuillez avoir présente à la mémoire cette situation extraordinaire et ne vous servir de votre téléphone que lorsque c’est absolument nécessaire.
Vous aiderez ainsi à maintenir le service intact pour rencontrer les besoins urgents de la population dans les circonstances actuelles.

The Bell Telephone Company of Canada.

Condoléances

Extrait des minutes de l’assemblée du Bureau d’Administration du Club Canadien de Montréal, vendredi, le 11 octobre 1918.

Proposé par M. L. – A. Bédard, président, appuyé par M. Romuald Roy, vice-président.

Que les directeurs et les membres du Club Canadien déplorent la mort prématurée de M. Paul-Émile Lamarche, C. R„ membre à vie et ex-directeur de ce Club.

“Qu’ils désirent exprimer à la famille du défunt leurs sincères sympathies dans le malheur qui vient de les frapper.

“Que, en témoignage de respect pour la mémoire du défunt, l’assemblée s’ajourne à vendredi, le 18 du courant, à 6 heures p.m.

J. Tranquil, Secrétaire-Trésorier. Montréal, 14 octobre 1918.

Victimes du fléau

D’après les rapports transmis aux différents quartiers généraux des unions ouvrières, la maladie fait de sérieux ravages dans les rangs des travailleurs, à Montréal. Jusqu’ici peu ont succombé. Cependant, malheureusement, nous avons à annoncer la mort de deux unionistes, survenue dans la journée d’hier; celle de M. Phileas Paiement, garde-moteur, membre de l’union internationale des employés de tramways, et celle de M. Philippe Springler, secrétaire archiviste de l’union internationale No 659 des barbiers.

Voir aussi :

Hôpital pour les malades de la grippe espagnole à Montréal. Photo de l’époque.