Fréquentations et mariage en Nouvelle-France

Fréquentations et mariage en Nouvelle-France On ne se presse pas pour se marier au XVIIIe siècle comme on le faisait aux premiers jours de la Nouvelle-France. Dès le début du siècle, la quantité d’hommes et de femmes est en proportion égale et les filles repoussent leur mariage jusqu’à l’âge adulte. Le démographe Hubert Charbonneau a … Continuer la lecture