Histoire du Québec

Saint-Sébastien

Paroisse de Saint-Sébastien

La paroisse de Saint-Sébastien s’étend sur plus de 91 kilomètres carrés dans la région administrative de l’Estrie, faisant partie de la MRC du Granit. Sa population est d’environ 800 Sébastiennaises et Sébastiennais.

Le territoire s’étend sur un long plateau, bordé au sud-est par le Mont Saint-Sébastien. Juchée à 500 mètres, la municipalité compte parmi les plus élevés au Québec.

Le territoire est peuplé à l’origine par des cultivateurs de la Beauce. La municipalité de Saint-Sébastien est fondée en 1855 et la paroisse en 1869. Les habitants ont conservé la Maison Royer, modeste cabane, une des premières de l’endroit.

L’industrie du granit a un impact majeur à Saint-Sébastien et apporte un élan appréciable à l’économie de la localité. L’entreprise A. Lacroix et Fils Granit a eu un effet structurant pour la communauté en créant et en maintenant des emplois durables, qualifiants et valorisants. D’autres entreprises se sont développées par la suite. On peut citer ABRESSA Canada Inc. qui se spécialise dans les produits servant à la finition du granit, ainsi que Summum Granit Inc. et Granit Plus – les deux entreprises se spécialisent dans les créneaux meubles et comptoirs de granit.

Ces entreprises emploient à Saint-Sébastien au delà de 300 employés provenant de plusieurs municipalités de la région du Granit.

D’ailleurs, la coopérative agricole Lac-Mégantic-Lambton opère à Saint-Sébastien une usine de préparation d’engrais minéraux. Enfin, un parc industriel est disponible ici pour les promoteurs qui voudraient mettre sur pied une entreprise.

On dit que Saint-Sébastien est la capitale québécoise et canadienne du granit. Impossible d’en douter quand on reluque l’église locale, construite dans le style néo-classique en 1889. Le cimetière aligne plusieurs pierres tombales de granit.

Côté loisirs, la première fin de semaine du mois d’août ramène à St-Sébastien le Festival des Loisirs, avec ses compétitions équestres, un tournoi de balle-molle et autres concours qui attirent de nombreux résidents et visiteurs. On y participe à des spectacles d’humour, spectacles musicaux, la danse sous plusieurs formes, sans oublier le brunch du dimanche matin et autres activités pour tous les goûts.

Il vaut la peine d’emprunter la Route panoramique jusqu’à Lac-Mégantic, ainsi que les sentiers menant au Mont St-Sébastien.

Historique de la municipalité de Saint-Sébastien

Sur un haut plateau, formé d’une série de coteaux entrecoupés de vallons, au pied du morne de Saint-Sébastien qui culmine à 828 m, on retrouve la municipalité de Saint-Sébastien, bornée à l’ouest par Saint-Romain et au nord par Courcelles, en Estrie, à 12 km de la municipalité de Lambton. La rivière aux Bluets Sud y coule. À l’origine, la paroisse de Saint-Sébastien, fondée en 1846 par des gens de Saint-Anselme, Sainte-Claire, Saint-Lambert (Lévis) et Saint-Charles-de-Bellechasse, était davantage connue sous les nominations de Saint-Sébastien-de-Frontenac (nom du bureau de poste depuis 1965), de Saint-Sébastien-d’Aylmer (nom du canton) et de Saint-Sébastien-de-Beauce (nom du bureau de poste entre 1892 et 1965). Érigée canoniquement en 1885 et civilement en 1886 ; elle donnera naissance à la municipalité du canton d’Aylmer en 1855. Cette dernière reprendra le nom paroissial à la faveur de l’obtention du statut de municipalité de paroisse en 1958 et qui portait déjà la municipalité de village créée en 1933.

Celles-ci fusionnent en 1975 et conservent le nom de la paroisse. On a avancé que le choix dénominatif avait été dicté par le jour anniversaire de la mort de saint-Sébastien, martyr romain du IIIe siècle, un 12 octobre, le même jour que celui de l’érection canonique. Cependant, le calendrier liturgique avait fixé au 20 janvier le fête de ce saint, date également de la célébration de la première messe.

L’inclusion de cet espace administratif partiellement dans les cantons de Dorset, de Gayhurst et d’Aylmer, explique le choix dénominatif primitif pour la municipalité, rappel de la mémoire du baron Matthew Whitworth-Aylmer (1775-1850), administrateur du Haut et du Bas-Canada de 1831 à 1835. L’économie sebastiennaise est tributaire de l’agriculture, de même que de la présence d’une carrière de granit exploitée dans le massif qui forme le morne de Saint-Sebastien qui recèle une pierre de haute qualité aux coloris très jolies et variés.

arene st sebastien

Arène de Saint-Sébastien. Source de la photographie : Site Web de la municipalité.