Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides

Municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides dans la MRC des Laurentides

La municipalité de Sainte-Lucie-des-Laurentides fait partie de la municipalité régionale de comté des Laurentides, située au cœur de la région administrative des Laurentides, dans un magnifique environnement. Son territoire s’étend sur plus de 115 km² et la municipalité compte environ 1500 Luciloises et Lucilois.

Le nom de la municipalité honore Lucie de Syracuse. D’ailleurs, dans la liste des saintes, Sainte-Agathe est suivie de Sainte-Lucie et ces deux municipalités sont voisines.

Sainte-Lucie-des-Laurentides a été constituée en 1858 sous le nom de Canton de Doncaster. C’est pourquoi le panneau d’identification au bureau de poste indique jusqu’à nos jours Sainte-Lucie-de-Doncaster ». Le canton de Doncaster », un territoire de 100 milles carrés, comprenait notamment la mission de Sainte-Lucie et la réserve indienne de Doncaster.

Le nom de Doncaster rappelle une ville d’Angleterre située dans le Yorkshire.

C’est en 1905, que par décret canonique, la mission de Sainte-Lucie, créée sur ce territoire, devient la paroisse Sainte-Lucie qui sera sous la responsabilité du diocèse de Montréal jusqu’en 1951. Elle est par la suite annexée au diocèse de Mont-Laurier (le territoire du canton fut amputé par deux fois d’une partie de ses lots : en 1874 au profit de Sainte-Agathe et en 1947 lors de la fondation de Lantier).

En 1962, la municipalité du Canton de Doncaster devient la municipalité de Sainte-Lucie-de-Doncaster. Finalement, en 1971, la localité change son nom pour Sainte-Lucie-des-Laurentides.

Ce petit paradis terrestre est entouré de nombreux lacs et collines et il recèle plusieurs activités pour les amateurs de plein air, ainsi que plusieurs activités culturelles, sportives et artistiques.

Le Mont Kaaikop (autrefois appelé Mont Legault) est situé dans le village de Sainte-Lucie-des-Laurentides. Cette montagne est un très bel endroit pour effectuer une activité extérieure en famille et accessible à tous. Le mont Kaaikop, le deuxième plus haut massif des Laurentides, est important d’ailleurs pour l’économie régionale en tant que destination touristique.

Une église patrimoniale plus que centenaire est l’un des attraits architecturaux les plus importants de l’endroit.

Attraits touristiques et services

Centre de vacances : Kio-O, centre de ressourcement et de créativité. 1905, chemin du 6e rang, Sainte-Lucie-des-Laurentides. 51 lits en dortoir.

Hébergement insolite : L’Interval, coopérative de solidarité de plein air. 3565, chemin du Lac-Legault, Sainte-Lucie-des-Laurentides. 21 unités. Mont Kaalkop, Gîte forestier, randonnée, bord d’eau, lac privé, base de plein air. Plage publique, 30 kilomètres de sentiers, ouverts toute l’année, niveau de difficulté : facile, intermédiaire, difficile.

Raquette : 40 km, 9 sentiers, niveaux facile, intermédiaire, difficile.

Ski de fond : 80 km, 36 sentiers, niveaux facile, intermédiaire, difficile, hors-piste.

Lire aussi :

Paysage des Laurentides Sainte-Lucie-des-Laurentides
Paysage des Laurentides. Photographie de Histoire-du-Quebec.ca.

Laisser un commentaire