Histoire du Québec

Sainte-Hedwidge

Municipalité de Sainte-Hedwidge

Sainte-Hedwidge fait partie de la municipalité régionale de comté du Domaine-du-Roy, dans la région administrative de Saguenay-Lac-Saint-Jean. Sa population est d’environ 900 habitants qui s’appellent Hedwidgiennes et Hedwidgiens. La municipalité occupe une superficie de 469 kilomètres carrés.

Érigée canoniquement par Monseigneur Labrecque en 1906 et constituée civilement en 1909, la municipalité est nommée en l’honneur d’Edwige de Silésie.

Les premiers défrichements du territoire ont été faits en 1887 par J.-Eugène Guertin mais il n’a pas réussi à obtenir de bons résultats et  quelques années plus tard, le curé de Roberval Joseph-Ernest Lizotte obtient une somme d’argent pour défricher et faire ouvrir la route actuelle entre le rang 05 et le rang 06 du canton Roberval. Le père Lizotte obtient l’octroi d’un demi-lot en faveur d’une future mission et offert gratuitement un lot à Jean-Baptiste St-Pierre un pauvre homme qui élève de peine et de misère une famille nombreuse. Le bon curé lui donne aussi les graines de ses premières semailles et du pain pour l’aider à subsister avant la première récolte. Jean-Baptiste St-Pierre fut donc le premier colon de Ste-Hedwidge au printemps de 1892.

Vers la fin du XIXe siècle, une trentaine de familles y habitent comprenant 187 habitants et les résidents songent à une chapelle et à un pont pour enjamber la rivière Ouiatchouaniche afin de relier le canton Ouiatchouan avec celui de Roberval. La chapelle et le pont sont donc construits en 1899.

Le premier maire de la municipalité fut M. Émile Potvin.

La chapelle étant devenue trop petite, en 1911 on érige l’église paroissiale et en 1918, un nouveau pont substitue le pont ancien. La nouvelle école St-Alphonse est ouverte en 1946 et l’électricité arrive au village en 1948 (une nouvelle école – Collège Jean XXIII sera construite en 1961). Ensuite, les résidents font installer une croix lumineuse devant l’église.

Dans les années cinquante du XXe siècle, les religieuses enseignantes de la congrégation des Soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil commencent à enseigner dans l’école et un couvent est construit.

Blotti au pied des verdoyantes pentes laurentiennes qui encerclent le lac St-Jean et située à deux pas de Roberval, Sainte-Hedwidge est sans conteste l’un des villages parmi les plus typiques et les plus pittoresques de la région.

Ses habitants jouissent d’une qualité de vie peu commune avec ses quelques organismes et associations qui oeuvrent auprès de la population par le biais de bénévoles qui s’impliquent pour faire de Ste-Hedwidge une municipalité dynamique.

Avec sa coquette église blanche, sa rivière Ouiatchouaniche qui traverse le territoire municipal en égayant son parc municipal de Loisirs et la ZEC La Lièvre dont le tiers du territoire se situe dans les limites de la municipalité, la municipalité offre un décor champêtre fort attrayant aux visiteurs en quête d’air pur et de paix.

Le parc de la rivière Ouiatchouaniche a été aménagé dans le cadre du programme de mise en valeur de l’environnement du projet Chissibi – Jacques-Cartier d’Hydro-Québec qui a permis d’améliorer l’accessibilité à la rivière et d’ajouter d’équipements à ce parc.

À Sainte-Hedwidge on peut visiter le petit musée du P’tit Bonheur, fondé par Monsieur Léon Bouchard, né à Sainte-Hedwidge-de-Roberval, le 2 mars 1920. Il a été bûcheron et draveur, « chauffeur » de camions, soldat de 1941 à 1943, ouvrier-menuisier, aviculteur, cueilleur de bleuets, producteur de fraises, affûteur, conseiller municipal, cofondateur de l’association des anciens combattants de sa région qui aidait les anciens militaires à obtenir le versement de leur retraite. À sa retraite, au début des années 1980, il construit son chalet en bois rond et se met à flâner en forêt. En observant la forme des arbres et des pierres, il y découvre la possibilité de sculpter sa vie, d’en matérialiser certaines scènes. Il crée ainsi tout un domaine qu’il nomme Le P’tit Bonheur.

Située à proximité du village de Saint-Hedwidge, la ZEC de la Lièvre est un territoire paradisiaque pour les amants de la nature à la recherche d’un coin paisible. On y trouve plus de 400 lacs exploités pour la pêche, ainsi que huit rivières.

À Sainte-Hedwidge vous pouvez aisément pratiquer les sports motorisés tel la motoneige et de véhicule tout terrain (le secteur est couvert par le Club Passe-Partout pour la motoneige et par le Club les amis du Lac pour le VTT.

Historique de la municipalité de Sainte-Hedwidge

L’ouverture de ce territoire, traversé par la rivière Ouiatchouaniche et riche de nombreux lacs, juste à l’ouest de Roberval et au nord de Saint-Prime, remonte à 1887 bien que la construction d’une scierie, en 1900, marque le véritable départ économique de l’endroit. Les liens qui unissent Sainte-Hedwidge à Roberval demeurent très solides, puisque les Hedwidgiens ont vu leur espace paroissial constitué à même celui de cette ville, ce qui a valu à la paroisse les titres de paroisse fille de Roberval ou de fille aînée de Roberval en raison de l’ancienneté de son existence.

Le bureau de poste local porte également, depuis 1935, une appellation qui souligne ces liens tant histroqies que géographiques, soit celle de Sainte-Hedwidge-de-Roberval.

Tout comme pour la municipalité du canton de Sainte-Edwidge-de-Clifton, la dénomination de cette municipalité du canton du Lac-Saint-Jean a été choisie en rapport avec la fête religieuse de sainte Hedwige ou Edwige (1174-1243), épouse en 1186 de Henri le Barbu, duc de Silésie (Europe centrale), fondatrice, avec son mari, de nombreux monastères en Europe.

Cette sainte, dont le nom en français est généralement orthographié sans le second « d » (Hedwige ou Edwige), est décédée en territoire aujourd’hui polonais, à Trzebnica. Les autorités religieuses de l’époque ont effectué le choix du site de l’église un 16 octobre, jour de la fête liturgique. Par la suite, la paroisse faisait l’objet d’une érection canonique en 1906, suivie, quatre ans plus tard, de la création d’une municipalité de paroisse qui obtiendra,en 1986, le statut de municipalité.

sainte-hedwidge

Site du Petit Bonheur. Plaque sur la sculpture : C’est l’accomplissement, oeuvre créée en 2003 par Monsieur Léon Bouchard sculpteur sur pierre natif de Sainte-Hedwidge y ayant vécu de 1920 à 2004, fondateur du site du Petit Bonheur. Ste-Hedwidge 2007.