Histoire du Québec

Martinville

Municipalité de Martinville

La municipalité de Martinville est située au sud-est de Sherbrooke, sur la rivière Ascot, dans la région administrative de l’Estrie. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Coaticook. Martinville a une population d’environ 500 Martinvilloises et Martinvillois. Martinville est située à environ 185 kilomètres de Montréal et 225 kilomètres de Québec.

La municipalité fut constituée civilement en 1895 sur une superficie de près de 49 kilomètres carrés. Le toponyme Martinville rappelle M. Daniel Martin, premier propriétaire du moulin à scie, construit en 1838 sur la rivière aux Saumons.

C’est en 1855 que la municipalité du canton de Clifton est constituée. En 1946, lu canton de Clifton adopte le nom de Martinville.

Martinville bénéficie de ressources naturelles, telles gravière, bois, sapinière, de fermes laitières, porcines et bovines. On y trouve une usine de métal ouvré, un atelier d’usinage, de fabrication artisanale de colliers de noisetiers et un distributeur de fruits et légumes biologiques.

Notons que la municipalité était autrefois appelée Martin’s Mills. L’homonymie avec Martainville de Normandie serait donc fortuite.

Des attraits du village, on peut citer le Parc du Vieux-Moulin, situé près du barrage de rétention des eaux de la rivière Ascot qui alimentait jadis le moulin à grains et le moulin à scie. Dans le parc, on remarque le Réservoir de Martinville d’eau municipal, bassin artificiel qui fait partie du paysage et où plusieurs espèces d’oiseaux viennent faire une halte à l’automne.

Le Réservoir de Martinville fera le bonheur des amateurs d’ornithologie. Effectivement, ce site est tout indiqué pour l’observation des limicoles. À l’automne, impressionnante migration de bernaches et d’oies blanches a lieu. Aux abords du bassin, on observe des balbuzards pêcheurs, des grandes aigrettes et autres espèces d’oiseaux. Il est possible de faire une balade en canot aux allures d’excursion amazonienne, sur le réservoir bordé de grands saules.

Le stationnement se trouve près de l’église Saint-Martin.

On accède à Martinville en suivant la route 251.

Historique de la municipalité de Martinville

Nom d’abord attribué en 1856 à un bureau de poste en Estrie, Martinville identifie également un petit village établi au nord est de Compton et au sud-ouest d’Eaton, dans la MRC de Coaticook. On a voulu remémorer le souvenir de Daniel Martin qui a bâti en ces lieux un moulin à scie sur la rivière aux Saumons vers 1838, geste qui rappelait l’ancien nom de l’endroit, Martin’s Mills. En outre, le même personnage a jeté un pont sur la rivière et érigé l’une des premières maisons. Les Martivillois avaient pour ancêtres les Cliftonnois car, en 1799, le territoire avait été érigé comme canton sous le nom de Clifton, du nom d’une ville d’Angleterre, lequel est à l’origine de la municipalité de canton homonyme établie en 1855. En 1895, cette dernière est scindée en deux unités dont l’une conserve l’appellation de municipalité du canton de Clifton et l’autre prend celle de municipalité du canton de Sainte-Edwige-de-Clifton. La dénomination municipale de Clifton passe à Martinville en 1946, nom que portait déjà la paroisse de Saint-Martin-de-Martinville érigée canoniquement en 1904.

Martinville

Rivière Coaticook. Carte de souhaits ancienne.