La visite du dirigeable R-100

La visite du dirigeable R-100 et l’organisation de l’accueil

Un événement mondial

La province de Québec sera à la fin de mai 1930 le théâtre d’un événement qui aura une répercussion mondiale, L’arrivée du dirigeable anglais R-100 à l’aérodrome de Saint-Hubert, près de la ville de Montréal, marquera une nouvelle étape dans le progrès de la navigation aérienne et constituera mn lien additionnel entre la Mère Patrie et le Dominion du Canada. Le dirigeable R-100 – le plus grand et le plus puissant qui ait jamais sillonné les airs – est attendu à l’aérodrome de Saint-Hubert le lundi, vers le 24 mai.

Les journaux tiendront le public du monde entier au courant de la randonnée. Le dirigeable restera 14 jours À Saint-Hubert et le public pourra aller le visiter chaque jour entre 8 heures am et 8 heures pm.

L’arrivée du dirigeable R-100 attirera de tous les coins du Canada et des États-Unis des foules énormes, et les visiteurs se chiffreront chaque jour par milliers et par milliers.

L’aérodrome de Saint-Hubert est situé à 10 milles du centre de la ville de Montréal, dans la paroisse de Saint-Hubert, comté de Chambly, près de la route Montréal – Sherbrooke, ou route #1. Saint-Hubert est à cinq milles de la Ville de Longueuil, vis-à-vis Montréal, sur la rive sud-est du Saint-Laurent, 6% milles de Montréal-Sud, sortie du pont du Havre de Montréal, et à 8 milles de Saint-Lambert, sortie du pont Victoria.

En vue des grandes foules qui sont attendues à l’aérodrome, le comité de réception a formé un sous-comité qui s’occupera spécialement du contrôle de la circulation des automobiles à l’aller et au retour de l’aérodrome. Ce comité a déterminé un circuit que devront suivre les automobilistes et qui sera à circulation unique afin d’éviter l’encombrement.

Circuit à direction unique. – Les automobilistes qui sortiront de Montréal par le pont du Havre devront, une fois rendus à Montréal-Sud, suivre le boulevard Sainte-Hélène, qui est dans le prolongement du pont, tourner à droite sur la rue Washington et se diriger vers Saint-Lambert en suivant cette dernière rue et le boulevard Desaulniers dans
la ville de Saint-Lambert, qui est la continuation de la rue Washington. Ils devront ensuite tourner à gauche sur la rue Victoria et suivre cette rue jusqu’à l’intersection de la rue Saint-Louis. Ils tourneront à gauche sur cette dernière rue et ensuite à droite sur le chemin de la Côte-Noire. qui se dirige vers le sud est. (On peut substituer au boulevard Desaulniers, à la rue Victoria et à la rue Saint-Louis la montée Tiffin, qui fait l’intersection avec la rue Washington à la limite de 8t-Lambert et qui conduit directement au chemin de la Côte Noire). Les automobilistes suivront le chemin de in Côte Noire jusqu’à l’intersection de la route de l’église de Saint-Hubert, ils tourneront à gauche sur cette route et se dirigeront vers Saint-Hubert. Ils tourneront ensuite à gauche sur la route No 1 pour atteindre le chemin de l’aérodrome.

Les automobilistes qui sortent de Montréal par le pont Victoria, à Saint-Lambert, tourneront à droite et se
rendront à la rue Saint-Louis par une petite rue qui fait l’intersection de la route No 9 tout prés du pont.

Il y aura à l’aérodrome des terrains de stationnement aménagés spécialement pour cette occasion, et il y aura également des officiers spéciaux qui verront à diriger le retour des automobiles. Ce retour aura lieu soit par la route Montréal – Sherbrooke (route No 1), soit par un circuit qui est décrit plus bas.

Les automobilistes qui reviendront de l’aérodrome par la route No 1 devront, avant d’arriver à l’église de Longueuil, tourner à gauche sur la rue Saint-Laurent, prendre ensuite une petite rue en équerre (rue Joliette) et tourner ensuite sur le rue Washington pour se rendre au pont du Havre par l’avenue Sainte-Hélène ou au pont Victoria en continuant sur le boulevard Desaulniers pour rejoindre la route No 3 à Saint-Lambert.

Le choix de la route de retour dépendra de l’endroit où auront stationné les automobilistes et aussi de la direction que donneront les officiers de la circulation.

Ceux qui ne pourront revenir par la route Montréal – Sherbrooke laisseront l’aérodrome par le chemin
de la Savane, qui se dirige vers le nord. Ils tourneront à gauche sur la montée de Boucherville et ils se
rendront jusqu’au village de Boucherville. Ils suivront ensuite la rue Saint-Lambert ou route #2 jusqu’au pont Victoria. Ceux qui suivront ce dernier parcours ne pourront entrer à Montréal par le
pont du Havre, ils devront se rendre au pont Victoria.

Tous les chemins faisant partie du circuit sont des chemins améliorés et en bonne condition. Le département de la voirie est à faire l’amélioration des angles droits qui se trouvent le parcours de ces chemins de façon à faciliter et à accélérer la circulaire.

De plus, tous les chemins faisant partie du circuit seront indiqués par des planches indicatrices spéciales, et il n’y aura aucune possibilité d’erreur.

Contrôle de la circulation —Il y aura sur tout le parcours du circuit, durant le séjour du dirigeable, une organisation qui verra à contrôler la circulation et à assurer sa sécurité. Le département de la voirie aura un nombre considérable d’officiers motocyclistes, ainsi qu’un certain nombre d’officiers à pied. Entre autres choses, on mettra des ‘hommes à tous les coins. La ville de Montréal mettra elle aussi des officiers motocyclistes à la disposition du comité. La ville de Longueuil et la ville de Saint-Lambert mettront leurs forces constabulaires au service de l’organisation, et il y aura quelques régiments qui verront au bon ordre à l’aérodrome.

Le comité de circulation comprend le département de la voirie et diverses organisations locales telles que la Montréal Motoriste League, L’Automobile Owners Association, le Royal Automobile Club, l’automobile Service Association, le United auto Service, ainsi que les compagnies d’automobiles McLaughlin et Packard. Ces organisations fourniront chacune un char d’urgence muni d’un certain nombre de bidons de gazoline pour les automobilistes qui vendraient à en manquer sur le parcours. Afin de réduire autant que possible les inconvénients qui résultent du manque de gazoline, les visiteurs sont priés de voir à s’approvisionner suffisamment avant de quitter Montréal.

Il y aura à l’aérodrome un terrain de stationnement qui accommodera plusieurs milliers d’automobiles, ainsi qu’un service de soins d’urgence.

Il est entendu que les officiers ne toléreront aucun stationnement sur le parcours du circuit et qu’ils verront à conserver en tout le bon ordre de la circulation. Le département de la voirie prie les automobilistes de coopérer avec lui à cette occasion afin qu’il n’y ait aucun ennui, aucun retard et aucun accident.

Les compagnies de chemin de fer assureront à cette occasion un service de trains régulier et fréquent, de sorte que l’accès de l’aérodrome sera facilité à tous les citoyens du district de Montréal et de la province ainsi qu’aux milliers de visiteurs étrangers qui viendront visiter le dirigeable.

Lire aussi :

Laisser un commentaire