Guérin

Municipalité de Guérin

La municipalité de Guérin s’étend sur près de 190 kilomètres carrés dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue et fait partie de la MRC de Témiscamingue.

Le célèbre lac des Quinze occupe une partie importante du territoire municipal et présente des risques élevés d’érosion dans ce secteur.

Aujourd’hui, Guérin est un petit village avec une population de 300 Guérinoises et Guérinois.

Les débuts de Guérin remontent aux années 1870, lors de l’installation de plusieurs chantiers forestiers. C’est au début du XXe siècle que les premiers défricheurs s’y établissent en permanence. En 1904, le canton de Guérin est proclamé. Le nom de la localité rappelle le député de l’Assemblée législative du Québec, James Hohn Guérin.

Le tout premier colon de Guérin serait M. Ovide Falardeau.

En 1908, le curé Armand Laniel fonde la  paroisse de Saint-Michel-de-Guérin.

Le musée de Guérin se trouve dans un bâtiment historique construit en 1910. Un  sentier de motoneige est aménagé sur le territoire de la municipalité.

La municipalité de Guérin envisage l’installation d’un restaurant et d’un dépanneur et ne serait pas opposée à la venue d’entrepreneurs. De plus, Guérin aspire à devenir un des centres touristiques de la région.

Guérin est reliée au monde civilisé par le chemin de Nédélec qui se rattache à la route nationale 101 et à la route 391.

Canton de Guérin

À environ 12 km de Notre-Dame-du-Nord et de la frontière séparant le Québec l’Ontario, ce canton est baigné à l’est par le lac des Quinze et appartient, de ce fait, au réseau hydrographique de la rivière des Outaouais. De 210 m d’altitude près des rapides des Quinze, sa topographie s’élève jusqu’à 336 m, au nord-est, près du lac Prévost. La population clairsemée, se retrouve au centre, dans les hameaux de Guérin et de Paquin, de même qu’autour du lac Prévost au nord. Le nom de cette division géographique rend hommage à James John Edmond Guérin (1856-1932), un Irlandais de nom français, médecin et professeur de clinique médicale à l’Université Laval de Montréal, avant de devenir député libéral à l’Assemblée législative pour la circonscription de Montréal #6 de 1895 à 1904 et ministre de 1897 à 1904. Il a été membre du Conseil de l’instruction publique (1901) et maire de Montréal (1910-1912), puis député à la Chambre des communes (Ottawa), de 1925 à 1930. Lorsque le canton fut proclamé, Guérin terminait son mandat comme député et ministre à Québec. Proclamé en 1904.

guerin
Guérin. Source de la photographie : P199

Laisser un commentaire

Exit mobile version