Histoire du Québec

Gracefield

Ville de Gracefield

L’actuelle ville de Gracefield voit le jour en 2002, suite à la fusion des municipalités de  Gracefield, Northfield et Wright. La ville se trouve dans l’Outaouais, au sud de la ville de Maniwaki, dans la municipalité régionale de comté de La Vallée-de-la-Gatineau (La Haute Gatineau).

La ville de Gracefield se déploie sur 387 kilomètres carrés et regroupe plus de 3500 Gracefieldoises et Gracefieldois.

La première famille vient dans ces lieux en 1840 au confluent de la rivière Picanoc et de la rivière Gatineau, et en 1841, une chapelle y est érigée. Cette chapelle sert d’école au petit village. Le nom du village rappelle M. Patrick Grace, un des premiers colons, propriétaire d’un commerce et maire du village vers la fin du XIXe siècle.

Le noyau de la nouvelle localité se développe sur la rive est de la rivière Gatineau et cette partie prend le nom de Northfield. Le canton de Wright est créé en 1854, en périphérie du village, appelé ainsi en l’honneur de M. Philémon Wright, un riche marchand de bois qui y fait construire un hôtel. Northfield, quant à lui, est proclamé canton, en 1861.

La ville de Gracefield d’aujourd’hui est un centre de services important de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau et on y trouve toute la gamme de commerces et de services pour la population de la région, ainsi que pour les touristes qui séjournent dans les environs.

Parmi les attraits de Gracefield, mentionnons le Moulin à vent, construit en 1845, à l’intérieur duquel le bar Chez Rick a été aménagé. Un pont couvert s’y trouve, l’un de la demi-douzaine de ponts couverts de l’Outaouais.

Lac Pemichangan

Ce hydronyme, vraisemblablement d’origine algonquine, désigne une étendue d’eau de 15 km carrés dont la forme irrégulière crée plusieurs baies.Partagée entre les cantons de Hincks et de Blake, elle se situe à l’est du lac Heney et à 8 km à l’ouest du lac du Poisson Blanc. Elle alimente le lac des Trente et Un Milles par un petit ruisseau d’à peine 200 m de longueur, là où se trouve le hameau de Point Comfort. Les hameaux de Kenneville et de Lac-Pemichangan occupent également ses rives. Le nom de lieu Lac Pemichangan paraît dans des documents cartographiques au moins depuis 1888. L’arpenteur John Johnston croit, en 1889, qu’il existe de bons indices de la présence de riches minéraux sur le territoire environnant le lac. Henry O’Sullivan, dans son rapport datant également de 1889, constate de son côté qu’une grande partie de la région a été dévastée par le feu. En 1915, la Commission de géographie adopte la graphie Pemichangan au lieu de Penichangan, forme utilisée à l’époque par certains cartographes. Plus tard, les formes Pemichingau et Peminchingaw seront relevées. En outre, on le désignera également sous l’appellation de Lac Mushonga.

Hameau Point Comfort

Point Comfort, hameau du village de Northfield (secteur de Gracefield), en Outaouais, se trouve à quelque 30 km au sud-est de Maniwaki, sur une bande de terre séparant les lacs Pemichangan et des Trente et Un Milles. Le club de chasse et de pêche de la Gatineau, autrefois le Gatineau Fishing Game Club, est établi à Point Comfort. À la fin du XIXe siècle, ce club renommé constituait un lieu de repos et de confort privilégié pour de nombreux hommes politiques américains, d’où le motif d’attribution de cette désignation.

Gracefield

Gracefield. Source de la photographie : P199