Histoire du Québec

Gatineau

Ville de Gatineau

À partir de 2002, les villes de Gatineau, Hull, Buckingham, Aylmer et Masson-Angers ont été fusionnées et on a créé la nouvelle agglomération urbaine de Gatineau qui est devenue le centre administratif de la région de l’Outaouais.

La ville est située à l’extrémité ouest du Québec, sur la rive nord de la rivière des Outaouais en face de la capitale fédérale et son nom Gatineau provient de Nicolas Gastineau. Selon la légende, ce voyageur et négociant de fourrures du XVIIe siècle se serait noyé là où la rivière Gatineau se jette dans la rivière des Outaouais. Pendant longtemps, on a parlé de l’endroit de la noyade comme de la Pointe-à-Gatineau, mais une partie du nom a été finalement coupée.

La nouvelle ville de Gatineau occupe un territoire de presque 340 kilomètres carrés et est la quatrième ville en importance au Québec. Sa population est de 240 000 habitants. Il faut mentionner qu’associée avec Ottawa, la capitale fédérale, Gatineau forme la quatrième agglomération urbaine en importance au pays.

La ville est recouverte de parcs et d’espaces verts. Le superbe parc de la Gatineau occupe presque 360 kilomètres carrés de forêts et se trouve tout près de la ville, car un quart de l’heure suffit pour s’y rendre. Ce parc offre des sentiers de randonnée et de vélo, de ski de fond et des plages. De plus, Gatineau est traversée par la rivière des Outaouais et celle de la Gatineau et offre des promenades en bateau sur la rivière des Outaouais.

La ville profite de son voisinage avec Ottawa et cette position offre d’immenses atouts, comme la présence du Musée canadien des civilisations, du Musée des Beaux-arts et du parlement d’Ottawa.

Le Casino du Lac-Leamy avec ses divertissements, ses spectacles et ses tables peut vous attirer (mais jouez avec prudence, c’est un jeu et non une habitude).

Même si la ville doit sa naissance à l’industrie forestière et à l’agriculture, de nos jours, Gatineau est un important centre de développement économique et social car Gatineau entretient des liens économiques privilégiés avec la ville d’Ottawa.

Ce qui est encore plus important, Gatineau est située dans la région ayant la plus forte concentration d’entreprises de technologie de pointe au Canada.

Gatineau se trouve à près de 200 km à l’ouest de Montréal. L’État de New York est à seulement 100 km de la région. La ville offre donc tous les avantages de la proximité de ces deux marchés.

La ville ne souffre pas de congestion liée au trafic, ni de pollution, ni de la criminalité fréquente dans les grands centres. Le développement immobilier d’aujourd’hui est sans précédent. On vient de mentionner les technologies de pointe, mais les secteurs traditionnels des produits forestiers et de l’agriculture ont également évolué. Ces secteurs d’activité offrent toujours d’excellentes occasions d’emploi.

Le tourisme à Gatineau a connu des records de croissance dans les dernières années -près de 6 millions de touristes y viennent chaque année. Avec ses hôtels, ces 500 restaurants et multiples attraits, l’industrie touristique de Gatineau procure de l’emploi à des milliers de personnes.

La diversité culturelle de la ville de Gatineau est à remarquer. La ville est fière d’annoncer qu’elle accueille de 800 à 1000 nouveaux arrivants au Canada par année. Ils sont originaires d’une soixantaine de pays et enrichissent ainsi l’identité gatinoise.

Choisir Gatineau pour y habiter, c’est une sage décision en raison de sa qualité de vie, son environnement sécuritaire et ses excellents services.

Notons finalement que le village urbain Vallée-de-la-Lièvre fait partie de la Ville de Gatineau. Ce village comprend essentiellement le territoire de l’ancienne municipalité de Buckingham, le long de la rivière du Lièvre.

Masson-Angers

Le nom et le lieu d’origine des missionnaires fondateurs des centaines de paroisses qui ont vu le jour sur l’ensemble du territoire québécois aux XVIIIe et XIXe siècles ont été une source d’inspiration souvent empruntée pour désigner les nouveaux lieux de colonisation, devenus pour plupart, par la suite, des entités municipales. Le scénario se déroula ainsi lors de l’établissement, vers 1869, du village d’Angers, à un peu plus de 20 kilomètres à l’est de Hull, dans l’Outaouais. Le premier prêtre résidant était l’abbé Eugène Trinquier, originaire d’Angers, capitale historique de l’Anjou, en France, et chef-lieu du Maine-et-Loire. Appartenant, à ses débuts, à la municipalité de la paroisse de L’Ange-Gardien, le village d’Angers acquit le statut de municipalité de village d’Angers acquit le statut de municipalité de village en 1915 et le conserva jusqu’en 1980, année de sa fusion à la ville de Masson. Dès lors, Angers est redevenu village, mais sans y perdre au change, au contraire. Fait à signaler, le village a toujours abrité une communauté à majorité francophone, contrairement à bon nombre de localités avoisinantes, dans la région de l’Outaouais, qui ont été peuplées dès le début par une population anglophone, surtout d’origine irlandaise.

Historique de la ville de Gatineau

Le canton de Hull, en Outaouais a donné le premier nom à cette ville implantée au confluent de la Gatineau et de la rivière des Outaouais, en face d’Ottawa, date de 1792 (proclamé en 1806).

La municipalité de canton érigée en 1845, dont a été détachée la cité de Hull en 1875, est devenue ville il y a quelques années, à la suite de modifications apportées à la Loi sur les situées et villes. Cette dénomination a également été reprise lors de la création du bureau de poste en 1819 et de la fondation de la paroisse de Notre-Dame-de-Grâce-de-Hull, en 1832.

La recherche du motif de la dénomination municipale a donné lieu à certaines divergences. Plusieurs spécialistes ont soutenu que Philemon Wright (1760-1839) surnommé le roi de la Gatineau, qui arrive au Canada en 1797, défriche le canton de Hull et développe le commerce du bois, serait à l’origine de ce nom qui rappellerait sa ville natale en Angleterre. Cette assertion se révèle inexacte puisqu’il a lui-même signalé à différentes reprises que sa petite patrie était Woburn dans le Massachusetts ; ce sont ses partents qui étaient originaires de Hull en Angleterre et qui ont émigré à Woburn. On aurait ainsi voulu honorer la famille. Certains ont cru plus plausible d’effectuer un rapprochement entre l’ancien anglais « hyll », forme ancienne de « hill », colline, élévation naturelle, dont Hull serait une modification graphique, hypothèse séduisante, mais non absolument convaincante.

Au cours des ans, le site présent de la ville ou quelques-unes de ses parties ont été l’objet de nombreuses dénominations : Chute-Asticou (de l’algonquin, « chaudière ») à une époque indéterminée où les Amérindiens venaient y chasser et offrir des sacrifices ; Portage de la Chaudière (sous le Régime français) ; Columbia Farm (Wright arrivait mal à prononcer Portage de la Chaudière) ; Ferme-des-Chutes-Columbia (XIXe siècle), car la chute des Chaudières avait été rebaptisée « Columbia Falls ; Wrights Town, Wright’s Town (1825), à rapporhcer de Bytown, juste en face.

En abénaquis, l’endroit est baptisé Ktsi Agwaday, de « ktsi » grand et « agwaday », amont. Ville résidentielle et commerciale, Gatineau, avec ses municipalités voisines, se classe parmi les grandes agglomérations au Québec suivant son importance et demeure le principal centre administratif, industriel (bois, textile, industrie alimentaire) et résidentiel de l’Outaouais, rôle que précise ses titres de Métropole de l’Ouest québécois et de Perle de l’Outaouais québécois, après avoir constitué une étape sur la route des fourrures autrefois, puis un site d’exploitation forestière et d’industries du bois au XIXe siècle.

De plus, son appartenance à la conurbation d’Ottawa-Gatineau, avec ses municipalités voisines, et à la communauté urbaine de l’Outaouais concurrent à démontrer l’importance stratégique de cette ville dans l’ensemble québécois. On y retrouve le Musée canadien des civilisations, ouvert en 1989, le siècle d’une constituante de l’Université du Québec, tout cela à proximité de l’important parc de la Gatineau qui couvre quelque 35 000 ha. Entre autres, la fabrique d’allumettes fondée par Ezra Butler Eddy a contribué à la réputation extra-québécois de Hull (aujourd’hui, Gatineau).

ville de gatineau

Gatineau. Photo : © Histoire-du-Quebec.ca.

gatineau

La ville de Gatineau. Photo : © Histoire-du-Quebec.ca.

ville de gatineau

La ville de Gatineau vue depuis Ottawa. Photo : © Histoire-du-Quebec.ca.