Frampton

Municipalité de Frampton

La municipalité de Frampton se trouve sur la rive sud du Saint-Laurent, entre les vallées des rivières Chaudière et Etchemins, au sommet de monts atteignant jusqu’à 650 mètres, à 60 km de la ville de Québec. Son territoire s’étend sur presque 150 kilomètres carrés, dont presque la totalité, soit 99,5 % correspond à une zone agricole. Frampton fait partie de la MRC de la Nouvelle-Beauce dans la région administrative de Chaudière-Appalaches.

La population est de quelque 1300 Framptoniens et Framptoniennes, mais la municipalité accueille quelque 300-400 résidents saisonniers chaque année.

Le canton de Frampton fut ouvert en 1806, mais c’est en 1826 que la paroisse de Saint-Édouard de Frampton est créée canoniquement (Mgr Joseph-Octave Plessis, évêque de Québec, se rendit sur les lieux en personne afin de déterminer l’emplacement de la chapelle).

Toutefois, c’est en 1858, qu’est érigée la municipalité de la paroisse de Saint-Édouard de Frampton.

L’origine du nom de Frampton est bien connu : ce nom rend hommage à Madame Mary Frampton, une écrivaine anglaise, puisque les premiers colons provenaient de Grande-Bretagne. D’ailleurs, plusieurs routes, rivières et lacs de la municipalité portent des noms d’origine irlandaise.

Au fil des ans, Frampton s’est développé. L’économie locale repose sur l’agriculture: les principales productions animales sont porcines avec plus de 2200 animaux, bovines avec plus de 700 têtes et laitières.

La zone industrielle possède une superficie de presque 4 hectares. Le parc industriel de Frampton fut ouvert en 1998. De plus, on retrouve plusieurs autres entreprises et commerces situés principalement dans la zone urbaine.

Mais les activités privilégiées de la municipalité de Frampton sont reliées au domaine touristique. En effet, on y voit le Club de Golf Dorchester, La Cabane à Pierre, des clubs Chasse et pêche (Sainte-Marie et Saint-Joseph), la chapelle anglicane de Springbrook et un théâtre d’été (Théâtre du Révérend). Il existe un lieu de pisciculture, la table champêtre de la Ferme Enchantée, ainsi que plusieurs résidences estivales situées à proximité de lacs.

Pour un nouvel immigrant au Québec, ce fait peut devenir très intéressant : à Frampton, des terrains résidentiels pour le développement de nouvelles résidences sont disponibles, dont certains ont les infrastructures en place. De plus, des terrains industriels situés seulement à quelques kilomètres de l’autoroute 73 sont disponibles également.

Les paroisses avoisinantes de Frampton sont: Saints-Anges, Saint-Joseph-de-Beauce, Saint-Odilon-de-Cranbourne, Sainte-Claire, Saint-Léon-de-Standon, Saint-Malachie et Sainte-Marguerite.

Du nord au sud, Frampton est traversé par la route 275, alors que les routes 112 et 216 traversent le territoire d’ouest en est.

frampton
Vue aérienne de Frampton.

1 réflexion au sujet de “Frampton”

  1. L’origine du nom Frampton
    Une controverse règne toujours quant à l’origine du nom Frampton. Pour certain, le nom honore Mary Frampton (1773-1846), auteure anglaise qu’affectionnait particulièrement William Henderson, c’est d’ailleurs l’explication que retiendra Pierre-Georges Roy archiste de la Province.
    Cependant cette explication ne survit pas à une analyse rigoureuse, car Mary Frampton (1773-1846) n’avait rien publié au moment de la création du township de Frampton. Son journal et unique publication, portant sur la période de 1779 à 1846, ne fut publié qu’en 1885 grâce à sa nièce Georgianna Mundy Harriot. Il est d’autant plus improbable que le village ait été nommé en honneur d’une auteure qui sera puliée 90 ans après Pierre que le nom du township apparaisse sur une carte. De plus, comment William Henderson aurait-il pu avoir une influence sur le choix du nom de Frampton lorsque nous savons qu’il arrive au Canada qu’en 1799. Lors de l’apparition du nom de Frampton sur une carte en 1795, William Henderson a 12 ans et demeure en Angleterre. Dans ce contexte, il apparaît tout à fait improbable qu’il ait joué un rôle dans la dénomination de Frampton et que son intérêt pour Mary Frampton y soit aussi pour quelque chose.
    Texte tiré de mon Livre : Frampton, publié en 2013, isbn 079-2-9810542-1-0

    Pierre Soucy

    Répondre

Laisser un commentaire

Exit mobile version