Exportations et importations du Canada en 1937

Exportations et importations au Canada (la première moitié de l’an 1937)

Importations de pétrole

En juin, les importations de pétrole brut de 81 de gravité spécifique ou plus s’établissent a 156.154 889 gallons, contre 153.619.168 l’an dernier. Les pays d’origine comprennent les États-Unis 119.242.8500, la Colombie -18.162.385+, le Venezuela – 10447333 et le Pérou -10.302.326. Les États-Unis nous ont expédié 2.788.124 gallons d’huile combustible pour les magasins de navires, contre 382.859 l’an dernier.

Nos importations de lainages

Le Canada. qui est le marché principal pour les mèches de laine et les lainages exportés du Royaume-Uni à importe 5. 631000;ivres de mèches de laine, 9 100 000 verges carrées de tissus de laine, et 1,357,000 livres de fil de la Grande Bretagne pendant la première moitié de 1937 (janvier – juin), d’après les chiffres fournis par le Comité économique impérial.

Exportations d’aluminium, de cuivre rouge et de zinc en juillet

Les exportations d’aluminium ont été assez faibles en juillet: elles représentent une valeur de $319992 contre $3.245.978 il y à un an. Les principaux clients du Canada sont le Royaume-Uni ($199.103. les États-Unis $66.494, le Japon $21414, l’Australie – $21216. Les exportations de cuivre en lingots, en barres ou autrement sont les suivantes: au Royaume-Uni. une valeur de $3.306.786; en France, $682.475; en Allemagne, $244.186; en Suède, $143.140; Le Royaume-Uni nous achète du cuivre en barres, en feuilles et en tiges pour une valeur de $530.560; viennent ensuite les États-Unis avec $462 485 et le Japon, avec $114.279. Le Canada a exporté en Belgique pour $567 339 de zinc à l’état de minerai.

Un symbole de l'industrie québécoise. Photo de Histoire-du-Québec.ca.
Un symbole de l’industrie québécoise. Photo de Histoire-du-Québec.ca.

Hausse du prix de l’automobile

New York. M. Alfred P. Sloan, président du conseil d’administration de Général Motors, a déclaré qu’il prévoyait pour 1938 une nouvelle hausse du prix de l’automobile, nouvelle hausse justifiée a-t-il dit, pas la hausse des salaires et le coût plus elevé des matières premières.

Nos carottes en Angleterre

En 1936, le Canada a fourni au marché anglais 5,330 quintaux de carottes par comparaison à un total de 5,957 quintaux importés des pays de l’Empire. Les pays étrangers ont fourni le reste des importations anglaises de carottes qui se montaient à 403.443 qtx.

Production d’huile

La production de pétrole brut et de gazoline naturelle au Canada au cours du mois de juin atteint le houveau haut mensuel de 209.181 barils, contre 181.845 en mai et 114,050 en juin 1936. Au cours du premier semestre de 1937 cette production s’étabiit à 1.061.681 barils, soit une augmentation de 35.4 pc sur la production de la période correspondante de l’annee dernièreé Les exploitants de l’Alberta ont extrait 191.634 barils comparativement à 97.639 en 1936.

Ou à continué avec succes en juin l’usage d’acide pour augmenter la production du puits de Turner Valley. L’augmentation de 99.9 pc au cours du mois prouve amplement la reussite de cette expérience.

La production de gaz naturel s’établit en juin 1.340.009.000 pieds cubes comparativement à 1 159.878.000 en mai et 1.377.373.000 en juin 1936. Au cours des six premiers mois de l’année cette production s’etablit à 15.136.287.000 pieds cubes comparativement à 15.808.755.000 pour la période correspondante de l’an dernier.

Ventes de gazoline

Les ventes de gazoline par province en juin setablissent comme il suit : (chiffres de 1936 entre parentheses): Îls du Prince-Edouard. 399.000 (406000) gallons, Nouveau-Brunswick 2.494.000 (1918000), Ontario 31.698.000 (28.500 000), Saskatchewan 5.716.000 (4 063.000), Alberta
7.648.000 (6.856.000), La Nouvelle-Écosse, le Québec, le Manitoba et la Colombie canadienne n’ont pas encore fait rapport pour le mois de juin.

Voici les ventes par province. au cours du premier semestre : Île du Prince-Edouard, 1214.000 (1,022.000) gallons, Nouveau-Brunswick 7.710.000 (5.760.000), Ontario 138.392.000 (116.856.000), Saskatchewan 19.142.000 (12.632000), Alberta 33.144.000 (22,375.000). Les autres provinces n’ont pas encore fait rapport.

Exportations et importations du Canada en 1937

La consommation de gaz et d’électricité

Le débit de l’électricité de la Montréal Light Heat & Power Consolidated pour consommation dans la région de Montréal durant le mois d’août a été de 90.838,540 kilowattheures par comparaison avec 80.339.760 kilowattheures en août 1936, soit une augmentation de 10.498.780 kilowattheures ou de 13.07 pour cent. Ces chiffres excluent l’énergie secondaire et le courant exporté. La production des huit premiers mois de 1937 s’est chiffrée par 746.957.240 kilowattheures par comparaison avec 689.424.470 kilowattheures en 1936. soit une augmentation de 57.532,779 kilowattheures ou de 8.35 pour cent.

Le débit de gaz en août cette année accuse une diminution de 7.35 pour cent : 378.291.000 pieds cubes contre 408.289.000 pieds cubes e 1936. Si l’on compare la production des huit premiers mois de 1936 et 1937, on constate qu’il y a eu une légère diminution, 3.29 pour cent, le débit s’étant chiffré par 3.315.515.000 pieds cubes contre 3.428.513.000 pieds cubes en 1936.

Les produits agricoles en première place dans les exportations canadiennes

((46.5 pour cent de toutes les autres exportations – L’Empire britannique notre meilleur client. – Les États-Unis en seconde place.

En 1936 sur le chiffre total des exportations canadiennes, qui se montait à $1,015,000,000 les produits agricoles figuraient pour une proportion de 46.5 pc. Les 53.5 pour cent restants des produits exportés se décomposaient ainsi: métaux non ferreux et leurs produits, 20.9 pour cent: bois et papier 20.7 pour cent; fer et ses produits, 5,1 pour cent; minéraux non métalliques et leurs produits, 24 pour cent; fibres, textiles et leurs produits, 1.2 pour cent: tous les autres produits 3.2 pour cent. À 46.5 pour cent du total, les produits agricoles formaient un total aussi imposant que les métaux non ferreux et leurs produits, le bois, le papier et le fer et ses produits combinés, sauf pour 2 de un pour cent.

L’Empire britannique a absorbé 28.6 pour cent des produits agricoles canadiens, les États-Unis d’Amérique 11.6 pour cent et les autres pays 6,3 pour cent.

L’année dernière, les importations étaient évaluées à $635,000,000, dont 24 pour cent se composalent de produits agricoles, et sur ce chiffre 11,7 pour tent venaient de l’Empire britannique, 7.7 pour cent des États-Unis d’Amérique et 4.6 pour cent des autres pays. Les 76 pour cent restants des importations totales se décomposaient ainsi: fer et ses produits, 21.3 pour cent; minéraux non métalliques et leurs produits, 182 pour cent; fibres, textiles et leurs produits, 15.6 pour cent; métaux non ferreux 5.5 pour cent; papier et bois. 4.3 pour cent; tous les autres produits 11.1 pour cent. Une proportion de 58.4 pour cent des importations totales venait des États-Unis, 29.8 pour cent venait des pays de l’Empire britannique et 11.8 pour cent de tous les autres pays.

Un groupe de poules canadiennes qui font partie des exportations. Photo de Histoire-du-Québec.ca.
Un groupe de poules canadiennes qui font partie des exportations. Photo de Histoire-du-Québec.ca.

Blé en magasin

Le27 août, les stocksde blé canadien en magasin sont de 38.479,062 boisseaux, contre 30,769,031 la semaine précédente et 135.179.109 l’an dernier. Le blé en transit sur rail est de 5.776,595 boisseaux, conttre 13.038,983 l’an dernier; en transit sur les lacs, de 985,019 boisseaux, contre 3375,210. Le blé canadien aux États-Unis est de 2,604,000 boisseaux, contre 2,601,000 la semaine précédente et 18.309,313 l’an dernier.

Les pommes canadiennes dans le Royaume-Uni

En 1936, il s’est importé au Royaume-Uni 5,642,000 qtx de pommes se décomosant ainsi : 1,960.000 qtx venant du Canada; 1.636.000 qtx de l’Australie; 1.564.000 qtx des États-Unis; 377.000 qtx de la Nouvelle-Zélande et 105.000 qtx des autres pays. En 1936, il s’est exporté 2.764.000 qtx de pommes du Canada en Grande Bretagne et en 1933, 3.373.000 qtx.

Bénéfice supérieur de Canadien Breweries Ltd.

La Canadian Brewerie Limited rapporte pour le trimestre terminé le 31 juillet un bénéfice net de $342.239 à rapprocher de $160.067 la même période de l’an dernier. A profit d’exploitation s’est établi à $1.237.505 contre $1.034.075.

Dans les douze mois arrêtées au 31 juillet, le bénéfice net sujet à la provision pour les intérêts minoritaires et impôt fédéral sur le revenu a été de 1.418.561 à comparer à $206.308 en 1936. Le fonds de roulement à passé de $1.318.080 à $1.631.803.

Exportations de la soupe à Terre-Neuve

Le Canada a fourni près de 25 pour cent de toutes les soupes en boîtes consommées à Terre-Neuve, mais ce sont les États-Unis qui fournissent le plus de concentrés de fruits.

Compensations bancaires

Les virements des compensantions bancaires dans 25 municipalités importantes du Canada se sont élevées à $1.361.311.410 durant le mois d’août; c’est une diminutions de $34.503.375 ou de 3 pour cent par rapport au mois d’août 1936.

À l’Ontario paper

Baie-Comeau. Le président de l’Ontario Paper Co. Vient de déclarer que la première des deux turbines de 35.000 cv. Chacune, installée sur la Rivière-aux-Outardes, est presque terminée et sera prête à fonctionner vers le 1er octobre prochain, tandis que la deuxième turbine sera installée en fonctionnera dès le mois de novembre.

Lire aussi :

Un ours canadien dominant la ville de Toronto. Photo d'Histoire du Québec.ca.
Un ours canadien dominant la ville de Toronto. Photo d’Histoire du Québec.ca.

Laisser un commentaire

Exit mobile version