Édifice Marie Guyart

Édifice Marie-Guyart dans la ville de Québec

Situé dans le vaste quadrilatère formé par les rues De La Chevrotière, Saint-Amable, Louis-Alexandre-Taschereau et le boulevard René-Lévesque dans l’arrondissement la Cité-Limoilou, sur la colline parlementaire, l’édifice Marie-Guyart, souvent désigné sous le nom de Complexe G, est le plus haut gratte-ciel de la ville de Québec. Cet édifice regroupe les bureaux du Ministère de l’Éducation du Québec, de même que du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. À son dernier étage est situé l’Observatoire de la Capitale.

Érigé de 1967 à 1977, l’édifice Marie-Guyart est le symbole de la Révolution tranquille. La construction a coûté environ 45 millions de dollars canadiens. En fait, il est constitué d’un ensemble de quatre bâtiments administratifs. Le dernier palier de la tour de trente-deux étages terminée en 1972 a été conçu comme un belvédère ouvert au public et a été connu auparavant sous le nom d’Anima G.

En 1989, l’édifice a été officiellement baptisé Édifice Marie-Guyart en l’honneur de Marie Guyart, mieux connue sous son nom religieux de Marie de l’Incarnation qui fonda le couvent des ursulines en 1642 et se dévoua à l’éducation des jeunes filles françaises et amérindiennes.

L’Observatoire de la capitale permet aux visiteurs, à une hauteur de 221 mètres au-dessus de la ville, d’y admirer les plus beaux paysages de la vieille capitale.

Édifice Marie-Guyart
L’édifice Marie-Guyart, ce colosse de béton qui domine la cité de Champlain et la colline parlementaire. Il évoque la Révolution tranquille et est associé principalement au ministère de l’Éducation. Photo du domaine public.

1 réflexion au sujet de “Édifice Marie Guyart”

  1. Madame, Messieurs, à qui le droit,
    Navette de sauvetage TREM Inc. est une entreprise qui se démarque par le fait qu’elle a développé une technologie unique d’appareil élévateur auto-propulsée utile dans le domaine de la sécurité publique. Sa mission est de contribuer à rendre plus sécuritaires et plus efficaces les évacuations de grands immeubles en cas de sinistres. Nous avons donc développé une navette de sauvetage autopropulsée qui convient à tout immeuble en hauteur et dont l’installation est faite à des fins préventives.
    Nous vous contactons aujourd’hui en raison du fait que nous sommes préoccupés par la sécurité de l’ensemble des individus, autant les citoyens que le personnel d’urgence, qui pourraient se retrouver dans une situation où une intervention de sauvetage serait nécessaire dans un immeuble à plusieurs étages. Nous croyons que les mesures en place et prévues dans un cas pareil ne sont pas suffisantes pour assurer un maximum de sécurité et cela pourrait avoir des conséquences graves.  
    Une solution existe pourtant. Nous souhaitons donc que vous preniez connaissance de ce nouveau dispositif que nous avons développé, la navette de sauvetage TREM, pour, Tower Rescue Emergency Machine. Cet appareil élévateur existe, et prête à être déployez dans tous genre d’interventions, .
    La navette de sauvetage TREM présente plusieurs avantages en matière de sécurité publique. Parmi ceux-ci, mentionnons d’abord qu’en cas d’incendie majeur, la seule façon d’intervenir est de l’extérieur et la navette de sauvetage TREM permet un accès beaucoup plus facile aux étages supérieurs d’un bâtiment, comparativement aux échelles aériennes, puisqu’elle peut grimper à plus de 3000 pieds, avec une charge pouvant aller jusqu’à 700lbs. De plus, elle permet une évacuation nettement plus efficace considérant qu’elle permet l’évacuation de 3 civières à la fois, ce que n’offre aucune autre machine, et dispose d’un maximum de charge de 1000lbs en mode descente. Cet appareil autopropulsé est également conforme et même supérieur aux normes de l’industrie. Finalement, la navette de sauvetage TREM offre un niveau de sécurité beaucoup plus élevé pour les pompiers ou autres intervenants, lors d’une intervention puisque tout se fait de l’extérieur.  
    Les cas de sinistres seront de plus en plus nombreux dans les prochaines années considérant l’emploi de matières dangereuses et les effets des changements climatiques. Il est d’ailleurs inscrit dans le plan stratégique du ministère de la Sécurité publique qu’une des orientations privilégiées par celui-ci est de favoriser la prévention et l’utilisation de pratiques adéquates et adaptées aux risques émergents. Ce que nous vous proposons aujourd’hui contribue justement à l’atteinte de cet objectif prioritaire. En effet, l’implantation de la navette de sauvetage TREM représente une solution novatrice qui va jouer un rôle positif majeur dans un contexte de gestion de sinistres.
    Julien Tremblay, c.s.s.i.s. (Chercheur scientifique en sécurité incendie sauvetage) Lobbyiste,
    page 83 ou 73,74, avec ce lien.: https://publications-cnrc.canada.ca/fra/voir/td/?id=0ddb634d-80ff-433d-a622-058741f3fb2b

    Répondre

Laisser un commentaire