Économie canadienne en vrac en mai 1977

Bloc-notes : Quelques faits sur l’économie canadienne, québécoise et mauricienne en mai 1977

La revue Gestion

Tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin au service hospitalier, auraient avantage à se procurer le volume numéro deux de la revue Gestion qui se veut une revue internationale de gestion. Cette livraison d’avril comprend en effet un article ayant pour titre « l’hôpital est-il une entreprise » par Émile Lévy et un autre qui touche le même secteur et qui traite des « patients urgents et de la politique de l’occupation des lits dans l’hôpital » par Claude R Duguay. Gestion est publiée en collaboration avec la Revue française de Gestion conformément aux accords intervenus dans le cadre des programmes de coopération franco-québécoise. Le ministère des Affaires inter-gouvernementales du Québec est responsable pour la partie québécoise.

Le marché des obligations municipales au Québec

Comme l’indique Guy Liébart. dans la revue Le Banquier du début de l’année, le générique marché des obligations municipales n’est pas limitatif aux seules obligations émises par les villes, les cités et les villages. Lorsque les spécialistes de ce marché y font référence, ils y incluent également les obligations émises par les corps parapublics tels que hôpitaux, universités, collèges d’enseignement général et professionnel, ainsi que les écoles du système d’éducation publique.

Autorisation de la hausse de tarifs refusée

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a refusé d accorder aux Télécommunications CP-CN l’autorisation d’appliquer une hausse intérimaire de la plupart de ses tarifs. Un communiqué du CRTC précise cependant que l’organisme va étudier l’opportunité d’une hausse des tarifs pour les communications par télex de CP-CN, ouvrant ainsi le débat publiquement. Le conseil note qu’il « considère le besoin d’une pleine participation du public dans les questions de tarifs comme étant de la plus haute importance ». CP-CN désirait hausser tous ses tarifs à l’exception de ceux des services télégraphiques à partir du 1er juin, afin d’accroitre ses revenus de $10 millions par année, selon une source officielle au CRTC. Les commentaires relatifs à la demande de hausse des tarifs doivent parvenir au CRTC avant le 6 juin 1977.

Commissions de développement des secteurs industriels

M. Len Marchand, ministre fédéral chargé de la petite entreprise, a déclaré que le gouvernement se proposait de créer des commissions de développement des secteurs industriels dans chaque province, pour venir en aide à la petite entreprise. Les commissions seront intégrées au programme gouvernemental de développement des entreprises. Prenant la parole devant la Canadian Foundry Association, le ministre a expliqué que les commissions, qui comprendront des personnes des secteurs privé et public, limiteront l’aide financière à $200,000. Selon M. Marchand, ces commissions seront en mesure de prendre plus rapidement des décisions du fait qu’elles connaissent la situation du marché régional.

Fonds créé pour subentionner les importations de pétrole

Selon des chiffres publiés mardi par le ministère fédéral de l’Énergie, le fonds créé pour subventionner les importations de pétrole dans l’est du Canada enregistrera. cette année aussi, un excédent des recettes sur les dépenses. Au 31 mars 1977, le fonds avait accumulé un excédent total de $282 millions, précise le ministère . qui ajoute que l’excédent prévu pour l’année en cours devrait être de $124 millions. Ce fonds est alimenté par une taxe à l’exportation du pétrole brut de l’Alberta expédié aux États-Unis et par un droit d’accise de 10 cents le gallon d essence utilisé à des fins non commerciales. Le produit de ces taxes sert à subventionner le pétrole importé au Québec et dans les provinces de l’Atlantique. L’est du Canada reçoit, en effet, la différence entre le prix du pétrole importé qui est de $14 le baril rendu à Montréal – et celui extrait des gisements canadiens, qui est de $9.75. Pour l’exercice financier clôturé au 31 mars 1977, le gouvernement fédéral a versé aux provinces de l’est un total de $907 millions, alors que les taxes qui alimentent le fonds ont rapporté $12 milliard. Pour l’exercice en cours, les recettes devraient s’élever à $11 milliard et les dépenses à $953 millions.

Le montant doit strictement servir à l’enquête médicale à la compagnie Fer et Titane de Tracy

Sorel. Le montant de $250.000 qui a été mis à la disposition du département de santé communautaire pour les examens médicaux des travailleurs de Fer et Titane de Tracy doit servir strictement à l’enquête médicale C’est ce qu’a déclaré le député de Richelieu, M. Maurice Martel, à une centaine de syndiqués de Fer et Titane qui sont allés le rencontrer à son bureau de Sorel. En réponse à une question d un des travailleurs relativement à des accusations portées dernièrement par la compagnie à l’effet que les médecins chargés des examens médicaux des travailleurs de cette usine fassent de I endoctrinement communiste, il a répondu « Ma position est très claire, comme membre du gouvernement du Parti québécois, je considère que les médecins sont là pour faire de la médecine et non pour faire de la propagande politique de quelque idéologie que ce soit ».

« Nous ne tolérerons pas que des crédits du Quebec servent à promouvoir des idéaux politiques Ces crédits ont été mis à continuation pour évaluer la santé des travailleurs de Fer et Titane et nous nous attendons à ce qu’ils servent à ces fins », a ajouté M Maurice Martel. Ce groupe de syndiqués de Fer et Titane était allé rencontrer le député de Richelieu pour obtenir une réponse du gouvernement à deux demandes que les syndiqués lui avaient formulées.

La première avait été faite au ministre de la Justice, M. Marc-André Bédard. relativement au retard apporté à la publication du rapport du coroner sur la mort de Richard Forcier, un ouvrier de Fer et Titane. L’enquête est terminée depuis le mois de janvier et le rapport n est pas encore sorti.

M. Martel a précise que les travailleurs de Fer et Titane avaient raison de demander que ce rapport soit rendu public Il a promis d intervenir auprès du ministre de la Justice pour que le coroner rende son verdict, qui tarde depuis déjà plusieurs semaines.

L’autre demande formulée par les syndiques de Fer et Titane concerne le ministre de l’Environnement, M. Marcel Leger. Les travailleurs voudraient que le ministre envoie les inspecteurs de son ministère à l intérieur de Fusine pour faire une enquête sur l’hygiène et la santé. Le conseiller syndical. M. André Lafond. a expliqué que la compagnie faisait faire actuellement une enquête à cette fin par une firme privée, Envirobec mais comme cette enquête est effectuée pour le compte de la compagnie, le syndicat doute qu’il puisse obtenir une copie du rapport. Il considère qu’une telle enquête par le ministère de l’Environnement permettrait au syndicat d en connaître les conclusions.

M. Martel a également promis aux syndiqués de s’informer auprès du ministre Léger de l’état de ce dossier et de communiquer avec le syndicat des ouvriers de fer et titane.

Réseau routier financé à 60%

Shawinigan. À la suite des efforts de M. Jean Chrétien, le gouvernement fédéral est l’un des grands responsables de l’amélioration du réseau routier en Mauricie. L’autoroute 55, entre Trois-Rivières et Grand’Mère, fut financée à 60 pour cent par le ministère de l’Expansion économique régionale. qui octroya à cette fin. $7 1 millions, rappelle, dans une lettre adressée à la Chambre de commerce de Shawinigan. le conseiller du ministre. M. Pierre Fortin.

M. Fortin accuse réception d’une lettre de la Chambre à laquelle était jointe copie d une résolution de la Chambre de commerce, souhaitant la continuation des travaux de l’autoroute 55 entre Trois-Rivières et Saint-Jean-des-Piles II souligne que le ministre Jean Chrétien désire que ce réseau s’améliore constamment, ceci étant un élément important du développement économique de la région. « Ainsi, écrit-il. depuis longtemps déjà, nous sommes en contacts fréquents avec le ministère de l’Expansion économique régionale, afin que l’autoroute 55 soit complétée. Ce ministère est prêt à contribuer financièrement, jusqu’à concurrence de 60 pour cent à ces travaux, si. bien sûr, le gouvernement du Québec veut également faire sa part » M Fortin conclut: « M Chrétien vous remercie de l’intérêt que vous portez à cette importante question et soyez assuré qu’il poursuivra ses efforts, afin que la Mauricie soit dotée d un réseau routier adéquat ».

M. Clément Gélinas vice-président de la Chambre de commerce s est dit satisfait de la réponse du ministre et ajoute que l’entrevue à laquelle il participait récemment à Trois-Rivières avec le nouveau ministre des Transports du Québec. M. Lucien Lessard, permet de croire que les deux gouvernement uniront leurs efforts et leurs millions.

Voir aussi :

Édifice McGill dans le Vieux-Montréal. Photo de Histoire du Québec.ca.
Édifice McGill dans le Vieux-Montréal. Photo de Histoire du Québec.ca.

Laisser un commentaire