Bibliothèque de M. Gaillard

Bibliothèque de M. Gaillard

Cette bibliothèque donne un exemple des lectures favorites des juristes Québécois au début du XVIIIe siècle.

Guillaume Gaillard de Saint-Laurent est arrivé en Nouvelle-France en 1685 en qualité de serviteur de Jean-François Hazeur, marchand à Montréal. M. Gaillard resta peu de temps à Montréal et vint s’établir à Québec comme praticien. Il fut nommé au Conseil Supérieur le 5 mai 1710. Il décéda le 12 novembre 1729.

Voici l’inventaire des livres de M. Gaillard dressé par le notaire Henry Hiché, le 11 janvier 1730.

Remarquons que tous ces livres, à deux exceptions, étaient des ouvrages de droit :

  • le Code Civil;
  • le Code Criminel;
  • le Code Marchand;
  • l’Ordonnance de Louis XIV;
  • la Coutume de Paris, par Ferrière;
  • le Traité des droits honorifiques;
  • les Questions de droit, par Veson;
  • le Traité de la donation, par M. Ricard;
  • le Journal des Audiences;
  • le Journal du Palais;
  • les Lois civiles, par Domat;
  • les Arrêts, par Bardet;
  • le Recueil de Decombe;
  • le Traité des successions et de communauté, par LeBrun;
  • le Glossaire du droit français;
  • la Conférence des Ordonnances, par Bornière;
  • le Conseil sur le commerce, par Savary;
  • les styles civils et criminels;
  • le Traité de tutelles;
  • les Règles du droit civil;
  • le Praticien français, par Lange;
  • les Arrêts notables de différents tribunaux;
  • l’Ordonnance de la Marine de 1681;
  • le style du Conseil;
  • le Traité de la preuve par témoins;
  • Le parfait maréchal;
  • le Dictionnaire latin-français de Danet.

Pour en apprendre plus :

Bibliothèque salle château
Cheminée dans la salle de Nantes du Château Ramezay. Histoire-du-Quebec.ca.

Laisser un commentaire

Exit mobile version