Bases navales russes en danger

Bases navales russes en danger : chroniques de la Deuxième guerre mondiale

Une nouvelle qui date du 11 août 1942… une vieille histoire

Les divisions allemandes qui s’avancent en Caucasie font courir un grave danger aux bases navales de Novorossisk et de Touapse – les Allemands ont ouvert une nouvelle brèche dans les lignes russes à Armavir – Les Russes tiendront, dit Stanley.

Moscou. Les divisions allemandes qui roulent aujourd’hui à travers les puits de pétrole en flammes de Maikop et des champs de blé où les Russes ont mis la torche dans la région de Krasnodar fot courir un grave danger aux bases navales de Novorossisk et de Touapse.

Des colonnes allemandes sont rendues à moins de 60 milles de ces deux ports de la mer Noire, et l’envahisseur se déploie dans les contreforts septentrionaux des montagnes du Caucase et refoule les troupes soviétiques vers la côte de la mer Noire au sud de la rivière Kouban.

Un porte-parole allemand a assuré hier soir que Novorossisk avait été attaqué par des bombardiers piqueurs.

En lançant des réserves apparemment inépuisables de chars et de troupes dans la bataille, les Allemands ont pratiqué une nouvelle brèche dans les lignes russes à Armavir, environ 110 milles à l’est de Krasnodar, et l’armée rouge s’est repliée sur de nouvelles positions, dit le communiqué du midi aujourd’hui.

Les Russes tiendront

Les succès que l’ennemi réalise dans le Caucase font naître d’énormes difficultés pour l’armée rouge, mais l’ambassadeur des États-Unis, l’amiral William-H. Standley, a déclaré hier soir : « Je n’ai pas trouvé le plus léger indice que les Russes aient la moindre intention de lâcher. »

Il a dit qu’à la suite d’entretiens avec de hautes personnalités russes, il était arrivé à la conviction que les batailles actuelles n’étaient pas décisives et que cela expliquait le répit des Russes vers l’est. L’armée rouge, a-t-il dit, restera intacte.

Le communiqué de la nuit derrière signalait de furieux combats à Krasnodar et à Maikop. Krasnodar est à 60 milles au nord-est de Novrossisk et Maikop est à 60 milles au nord-est de Touapse. Novorossisk et Touapse sont naturellement protégés dans une certaine mesure pas les contreforts du Caucase.

Les Cosaques harcèlent les Allemands dans la région de Krasnodar, où ils opèrent en liaison étroite avec les chars et l’aviation russes. Des unités de cavalerie roumaine et un bataillon allemand d’infanterie ont été mis en déroute, dit le communiqué de minuit, et 11 chars allemands ont été détruits. Cependant, la supériorité numérique de l’ennemi a obligé les Russes à reculer dans un autre secteur.

En mentionnant la région de Maikop pour la première fois le communiqué soviétique dit que les Allemands ont lancé plusieurs attaques là et ont réussi à gagner du terrain, mais que 500 Allemands ont été tués dans la bataille. Les puits de Maikop produisent sept pour cent du pétrole russe.

Arrestations en Roumanie

Berne, Suisse. Plusieurs milliers de personnes ont été arrêtées à Bucarest et dans d’autres parties de la Roumanie dimanche, et la circulation a été arrêtée par la police dans la capitale pendant plusieurs heures, dit aujourd’hui une dépêche de l’agence d’information française Havas. La dépêche ajoute que la plupart des personnes arrêtées étaient coupables de ne pas s’être conformées aux règlements du service militaire.

Les Nazis craignent un deuxième front

La crainte des Nazis en ce qui concerne l’ouverture d’un second front en Norvège augment de jour en jour, d’après le Bureau d’information norvégien ici qui rapporte que les Allemands ont déclaré un état d’alarme le long de la côte norvégienne. Tout Norvégien qui sera trouvé coupable d’aider les ennemis de l’Allemagne sera exécuté.

Quisling à Berlin

Le Bureau d’information norvégien a annoncé aujourd’hui qu’il avait appris par des journaux de Stockholm que Vodkun Quisling, premier ministre de la Norvège nommé par des Nazis, avait quitté ce pays pour aller rencontrer Hitler en Allemagne. On n’a pas révélé la raison de son voyage mais on croit qu’il se rapporterait à la célébration du deuxième anniversaire de son arrivée au pouvoir en Norvège.

(11 août 1942).

aider à gagner la guerre
Une bannière des temps de la Deuxième guerre mondiale. Image libre de droits.

Laisser un commentaire

Exit mobile version