Histoire du Québec

Armoiries de St-Alban

Armoiries de Saint-Alban

Les armoiries de Saint-Alban s’interprètent de la manière suivante :

Lettres capitales : Les lettres S et A identifient le nom de Saint-Alban.

Palmes d’or : Les deux palmes d’or représentent la couronne de martyr de Saint-Alban vers l’an 287

Fasce grenelée : La fasce grenelée rappelle le château où grandit St-Alban à Verulanium dans le Hertfordshire

Chaloupe d’or : La chaloupe d’or évoque le souvenir lugubre et héroïque du gigantesque éboulis qui se produisit à Saint-Alban le 27 avril 1894

Rivière ondée d’azur et d’argent : Elle symbolise la rivière Sainte-Anne

Couleur : La couleur rouge représente le sang que versa St-Alban, martyr

Devise : « COMME EUX, SAUVE TES FRÈRES ». Nous sommes tous solidaires les uns des autres et responsables, jusqu’à un certain point, du salut de nos frères.

Le logo représente la chute du barrage de la rivière Sainte-Anne près du village, ainsi que l’agriculture et les montagnes qui composent la majeure partie du territoire de Saint-Alban.

Historique de la municipalité de Saint-Alban

Le paysage albanois est pailletée de nombreuses fermes laitières et la présence de plusieurs lacs, dont les lacs Long, Caribou, Noir, à la Truite, à l’Anguille constitue un attrait non négligeable pour les amateurs de pêche.La municipalité de Saint-Alban occupe, sur la rive nord du Saint-Laurent, dans la région de Portneuf, un espace situé à quelques kilomètres au nord de Saint-Marc-des-Carrières, près de Saint-Casimir, au sud, sur lequel coule la rivière Sainte-Anne.

Les grottes et les abris-sous-roche de Saint-Alban ont une certaine célébrité auprès des spéléologues. Le site compte également un beau canyon.

L’endroit tire son nom de la paroisse fondée en 1856 et érigée canoniquement en 1860, date à laquelle on créait la municipalité de paroisse, suivie de celle du bureau de poste en 1857. Détaché de Saint-Joseph-de-Deschambault, le territoire de Saint-Alban est identifie comme Saint-Alban-d’Alton dans le texte d’érection civile de la paroisse qui figure à la Gazette officielle.

Alton représente le canton proclamé en 1841 dans lequel Saint-Alban se situe et qui prolonge la seigneurie Deschambault vers l’intérieur des terres ; il évoque un ville du comté de Southampton, en Angleterre.

Saint Alban est un martyr du IIIe siècle, le premier en Grande-Bretagne, dont la fête est célébrée le 22 juin par les catholiques et le 17 juin par les anglicans. Personnalité très en vue de Verulamium (Grande-Bretagne), St. Albens aujourd’hui, il a été décapité pour avoir sauvé un prêtre de la persécution. Sur les lieux de son martyre, à une date imprécise, dans le Hertfordshire, une église, puis un ministère ont élevés.

Les premiers colons commencent à défricher le territoire vers 1830, en provenance de Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette, de Deschambault, de Grondines et de Sainte-Anne-de-la-Pérade. La construction d’un moulin en 1851 marquera les débuts du développement de l’endroit. En janvier 1918, une petite partie du territoire était détachée de la municipalité de paroisse pour donner naissance à l’actuelle municipalité de Saint-Alban. De nos jours, Saint-Alban présente une vocation économique axée sur la culture de la terre et l’exploitation de la forêt.

Armoiries de St-Alban

Armoiries de St-Alban.