Histoire du Québec

Armoiries de Havre-Saint-Pierre

Armoiries de la municipalité de Havre-Saint-Pierre

Un groupe de familles acadiennes des Îles-de-la-Madeleine, qui avaient été auparavant déportées à Savannah (Géorgie), s’installent, en 1857, à un endroit dit Pointe-aux-Esquimaux, sur la Côte-Nord. C’est ainsi que naît Havre-Saint-Pierre.

L’appellation Havre-Saint-Pierre fait allusion au petit port formé par plusieurs longues îles face à l’île d’Anticosti et dénommé anciennement Rade des Esquimaux, puis Havre des Esquimaux. L’élément Saint-Pierre rappelle que le père oblat Charles Arnaud y a célébré la première messe le 29 juin 1857, jour de la fête de saint Pierre, patron des pêcheurs.

Havre-Saint-Pierre demeure la plus importante municipalité de la Minganie, siège de la MRC de Minganie ainsi que de nombreux services gouvernementaux, municipaux et régionaux. L’histoire des lieux est bien connue grâce au journal de Placide Vigneau qui couvre les années 1857 à 1926. Cette terre a été chantée par le poète Roland Jomphe.

Description des armoiries :

Les couleurs bleu, jaune et vert signifient la mer, le soleil et la flore

L`Armure : la protection
La Croix : la foi

Pioche et Pelle : L’exploitation de la mine QIT-Fer et Titane

Poisson : la pêche
Orignal et oiseau : la chasse

Bonne femme identifie la nature qui nous est offerte à nous et aux visiteurs

Chicoutai ou plaquebière : Fruit sauvage de nos plaines

Devise de Havre-Saint-Pierre : Terre digne de richesses, pour exprimer la fierté des Cayennes et Cayens devant toutes ces richesses.

Rivière Romaine

La rivière dont l’embouchure est située à 15 km à l’ouest de Havre-Saint-Pierre sur la Moyenne-Côte-Nord, doit être distinguée d’un autre cours d’eau qui a longuement porté le même nom et qui est maintenant identifié par le toponyme officiel de Rivière Olomane. En ligne droite, la rivière Romaine atteint 240 km de longueur, soit un peu plus que la rivière Olomane située à 220 km plus loin à l’est. La rivière Romaine s’alimente d’abord principalement au lac Long, près de la ligne de partage des eaux du fleuve Churchill et du Saint-Laurent, à une altitude de plus de 900 m, puis aux lacs Marc, Brûlé et Lozeau, au dus du lac Long. De là, il effectue son parcours vers le sud en captant de l’ouest et de l’est de nombreux affluents, entre autres la Petite rivière Romaine et les rivières de l’Abbé-Huard et romaine Sud-Est. À une douzaine de kilomètres de la côte – et c’est là une des principales caractéristiques de son parcours – elle bifurque vers l’ouest, coule à travers un terrain marécageux gorgé de petits lacs, capte encore un réseau hydrographique secondaire sur sa rive droite et débouche enfin dans les eaux de l’estuaire, vis-à-vis de l’archipel de Mingan. Ce nom de Romaine, utilisé à la fin amérindien noté Ouraman par Jean-Baptiste-Louis Franquelin, en 1685. On trouve aussi « R. d’eau Ramane » sur la Carte de la partie orientale de la Nouvelle-France ou du Canada de Nicolas Bellin, en 1744.

Île du Havre

Relevé par Richard Testu de La Richardière en 1735, le toponyme Isle aux Esquimaux, qui identifiait cette île située au centre de l’archipel de Mingan, tire son nom de la pointe aux Esquimaux dont la première attestation toponymique remonte à 1716. En 1857, le chroniqueur de Saint-Pierre-de-la-Pointe-aux-Esquimaux et des îles de Mingan, Placide Vigneau, utilisera le toponyme L’île du Havre pour identifier cette entité, c’est à partir de ce moment là que cette appellation nouvelle s’est imposée progressivement.

Comme dans la première appellation, la second faisait allusion à un élément situé au-dessus d’elle, soit le havre naturel qu’offrait aux pêcheurs la rive ouest de la pointe aux Esquimaux. Le toponyme Île du Havre employé par la population locale fut entériné par la Commission de géographie du Canada en 1901 et rendu officiel en 1953 par la Commission de géographie du Québec. Le nom montagnais de cette île est Uepmiskau et il signifie “île de la pointe du castore blanc”. Variantes: Île Eskimo et Île au Marteau.

armoiries havre st pierre

Armoiries de Havre-Saint-Pierre.