Ligne du temps : Août au Québec

Août au Québec : ligne du temps

Août au Québec : Événements qui ont eu lieu au mois d’août en Nouvelle-France, au Bas-Canada et au Québec

Nuit du 4 au 5 août 1689 : Le massacre de Lachine. Durant la guerre franco-anglaise les Iroquois font une attaque – surprise contre le village de Lachine. Ils font brûler toutes les granges et maisons enlèvent cent vingt ou plus de personnes, tant hommes que femmes et enfants, après en avoir massacré plus de deux cents autres.

4 août 1701 : La Grande Paix de Montréal est enfin signée entre les Français et l’alliance des cinq nations iroquoises. Le gouverneur Callières accueille 1300 ambassadeurs amérindiens lors de grandioses festivités qui ont lieu à la mission iroquoise de Sault-Saint-Louis (aujourd’hui Kahnawake). Ce traité permet le développement de nouvelles paroisses et de villages sur l’île de Montréal.

29 août 1756 : Début officiel de la guerre de Sept Ans en Europe, entre la France et l’Angleterre par l’attaque de la Saxe par Frédéric II (bien que les affrontements aient débuté en 1754 dans les colonies française et anglaises d’Amérique du Nord avant de dégénérer la situation en guerre « mondiale »).

3-6 août 1757 : Le général Montcalm attaque le fort William Henry, situé au lac George, colonie de New-York. Les Français ont 6200 soldats, réguliers et miliciens canadiens ainsi que 1800 alliés amérindiens. Après trois jours de combat, les 2500 Anglais se rendent.

Pantoufles, Nouvelle-France, Août au Québec
Août au Québec. Pantoufles, les chaussures en Nouvelle-France, Photo : Histoire du Québec.ca.

16 août 1838 : Le Parlement de Londres passe un Bill d’indemnité qui désavoue la politique de Durham dans la colonie du Bas-Canada.

12 août 1900 : Fondation du Théâtre National, premier théâtre professionnel francophone au Canada.

21 août 1937 : Une femme tuée à Trois-Rivières. Délia Lafontaine, épouse de Thomas Marion. 33. rue St-Pierre. Cap de la Madeleine. est morte presque instantanément. hier soir, entre dix heures et dix heures et demie, lorsque l’automobile à bord duquel elle avait pris place et que conduisait un voisin, M. Gilles Lafontaine, entra dans un fossé, sur la route nationale, #2. entre Sainte-Marthe et Champlain Sa fille. Mile Marguerite Marion. à subi dans ce même accident des blessures plus douloureuses que graves. Elle a été conduite à l’hôpital Normand et Cross. Elle souffre d’entailles au front et de contusions par tout le corps. Le chauffeur, M. Gilles Lafontaine. s’en est tiré indemne. L’enquête sur la mort de Mme Marion a eu lieu, hier soir, sous la présidence du coroner, M. le Dr Marchand, de Saint-Maurice. Le jury a rendu un verdict de mort accidentelle, exonérant de tout blame le chauffeur Gilles Lafontaine, et celui de l’autre automobile, le constable Plourde, des Trois-Rivières. L’accident est arrivé lorsque les deux automobiles, celle de M. Lafontaine et celle de M. Plourde, se sont frappées sur la route.

À lire également :

Laisser un commentaire

Exit mobile version