Histoire du Québec

Adstock

Canton d’Adstock

Le canton d’Adstock qui fait partie de la région administrative Chaudière-Appalaches (municipalité régionale de comté des Appalaches – nom ancien MRC L’Amiante), fut nommé ainsi en 1869 en l’honneur d’un village d’Angleterre qui se trouve dans le comté de Buckingham. Sa colonisation a été effectuée par des Canadiens-français et en 1888, une paroisse a été érigée sous le nom de Saint-Méthode-d’Adstock. En 1945, la municipalité est devenue Saint-Méthode-de-Frontenac. Cependant, suite à la fusion des municipalités de Saint-Méthode-de-Frontenac, de Sacré-Cœur-de-Marie et de Sainte-Anne-du-Lac en 2001, la nouvelle municipalité a pris le nom de municipalité d’Adstock.

Aujourd’hui, la municipalité est habitée par environ deux mille cinq cents Adstockoises et Adstockois. Sur le territoire du canton d’Adstock se trouve également une célèbre montagne de 710 mètres de hauteur (ou 709, ou 712 mètres, selon des sources différentes – serait-ce une montagne mystérieuse?) appelée Mont-Adstock. Cette montagne est l’un des sommets d’une formation rocheuse qui s’étend depuis l’État du Vermont jusqu’au nord-est, au Québec.

Le territoire d’Adstock, de 290 kilomètres carrés approximativement, est recouvert d’une forêt mixte de sapins et de feuillus. Sur le Mont Adstock on retrouve, sur le versant est, des installations pour la pratique du ski alpin.

Le journal électronique L’Arrivage est édité par la municipalité. Si vous êtes un nouvel arrivant en train de se demander où s’installer, peut-être vous sera-t-il utile de feuilleter ces pages fort intéressantes témoignant de la vie quotidienne, des opportunités d’emploi, des évènements sociaux, comme des danses et autres activités.

Mont Adstock

Le mont Adstock, s’élevant à 712 mètres, est l’un des sommets d’une fomration rocheuse qui s’étend depuis l’État du Vermont vers le nord-est, au Québec. Plus précisement, le mont Adstock se trouve dans la partie nord-ouest du canton Adstock, voisin du lac à la Truite, au sud-est de Thetford Mines. Une carte de 1926 indique le mont Adstock. Un partie de cette montagne est située sur le territoire de Saint-Méthode-de-Frontenac.Cependant, une carte topographique de 1911 avait attribué à cette entité orographique l’appellation de Bullard Mountain. Acceptée par la Commission de géographie en 1955 sous le nom de Montagne Adstock, la forme actuelle est devenue officielle en 1968. Ce mont tient son nom de celui du canton dénommé ainsi depuis 1795 en rappel d’un village du Buckinghamshire, au nord-ouest de Londres. Son territoire est recouvert d’une forêt mixte de sapinages et de feuillus. On y retrouve de plus, sur le versant est, des installations pour la pratique du ski alpin. Variantes : Le Morne et le Morne Blanc.

Historique de Saint-Méthode-de-Frontenac

Implantée dans un décor enchanteur, cette municipalité agricole, sise à proximité de la réserve de chasse et de pêche de Frontenac, est distante d’une vingtaine de kilomètres de Thetford Mines. Dotée d’un centre de villégiature, elle compte plusieurs lacs (Bolduc, Rocheux, à la Barbotte, à la Truite) ainsi que la rivière Muskrat. Ouvert dans le dernier quart du XIXe siècle, vers 1870, le territoire s’organise en mission en 1880, puis en paroisse à compter de 1888, par suite du détachement d’une partie de la paroisse de Saint-Éphrem-de-Tring. La nouvelle entité paroissiale prend le nom Saint-Méthode-d’Adstock et sera érigée canoniquement en 1893. Sa dénomination sera reprise par la municipalité de paroisse créée en 1895, laquelle adoptera l’appellation Saint-Méthode-de-Frontenac en 1945, celle-ci étant déjà portée par le bureau de poste ouvert en 1936. L’hagionyme retenu évoque saint Méthode (vers 825-885), originaire de Thessalonique et fondateur, avec son frère Cyrille, de l’Église et de la liturgie slavonnes. On leur doit, suivant la tradition, l’invention de l’écriture dite cyrillique notamment représentée par le russe, bien que certains estiment qu’il s’agit plutôt de l’oeuvre de Leurs disciples. Le motif précis de ce choix dénominatif, effectué par le cardinal Bégin, résiderait dans l’imposition de l’office de Saint-Méthode, le 14 février, par le pape Léon XIII en 1893, année de l’érection canonique de la paroisse. Les spécificatif Adstock et Frontenac évoquent respectivement le canton, proclamé en 1869 et qui rappelle un village d’Angleterre, ainsi que le comté auquel l’endroit était rattaché et qui évoque le gouverneur général de la Nouvelle-France de 1672 à 1682 et de 1689 à 1698, Louis de Bouade, comte de Frontenac et de Palluau (1622-1698). La dénomination courante, Saint-Méthode, a servi de base à l’élaboration du gentilé Méthodois adopté en 1986.

adstock

 Mont Adstock, photographie du domaine public.