Histoire du Québec

Warden

Village de Warden

Le village de Warden se déploie sur une superficie de plus de 5 kilomètres carrés, à 55 kilomètres à l’ouest de Sherbrooke, sur la rivière Yamaska Nord qui produit à cet endroit un ruissellement de cascades au printemps. Warden se trouve dans la municipalité régionale de comté de La Haute-Yamaska qui fait partie de la région administrative de la Montérégie. Environ 360 résidents y habitent, dont le gentilé n’a pas encore été défini par la Commission de toponymie du Québec.

C’est vers la fin du XVIIIe siècle, vers 1797, qu’un colon du nom de John Mock fait ériger un moulin sur la rivière Yamaska à l’endroit qui sera connu plus tard comme Warden. Mais à l’époque, les résidents connaissaient les lieux comme Mock’s Mill, en raison du moulin de M. Mock. Quelques années plus tard, probablement, vers 1801, M. Paul Knowlton rachète le moulin et rebaptise l’endroit Knowlton Falls.

En 1801 également, le canton de Shefford est constitué sur ces lieux.

En 1872, la compagnie Shaw y ouvre une tannerie et commence la fabrication de semelles de chaussures. Le Canton Shefford prend son essor dès 1879, année de l’arrivée de la voie ferrée de la South Eastern Townships Railway Company, quand une gare ferroviaire y fut inaugurée.

Le 31 mars 1916, le village de Warden est constitué par détachement de la municipalité du canton de Shefford. Le nom du village fut emprunté à M. Jack Warden, un des premiers colons de ces lieux. Encore aujourd’hui, la population de Warden se compose à plus de 55 pour cent d’anglophones d’origine.

Le territoire de la municipalité se trouve aussi au coeur de la Route Verte du Québec et d’une belle route panoramique.€

Warden

Warden

Centre de Warden. Source de l’image : SamuelFreli