Histoire du Québec

Droit de vote

Droit de vote pour les femmes

Le 25 avril 1940, par treize voix contre cinq, le Conseil législatif du Québec a voté, après un débat dénué de tout incident, la deuxième lecture du projet de loi ministériel accordant aux femmes du Québec le droit de vote et d’éligibilité. Le projet subit ensuite sa troisième lecture à l’Assemblée Législative, après qu’un amendement demandant la tenue d’un référendum aux prochaines élections provinciales par l’honorable Médéric Martin eut été battu.

Une demi-heure plus tard, la loi fut sanctionnée par le lieutenant-gouverneur, et la législation du suffrage féminin, réclamée avec insistance depuis 1922, entrait dans les statuts de la province.

Le seul incident lors de cette séance historique fut la tentative de l’honorable Médéric Martin d’introduire à la 3e lecture du bill un amendement décrétant la tenue d’un référendum aux prochaines élections générales provinciales. On a noté aussi certaines questions de l’honorable L.-A. Giroux, au moment où on allait voter la 3e lecture du bill. Effectivement, M. Giroux a demandé : “La loi que nous votons, v-t-elle provoquer de nouvelles législations, comme l’admission des femmes dans les commissions scolaires, etc?”.

L’honorable M. Brais a répondu à cela: “La législation suivra son cours comme toute la législation.” Ainsi l’incident fut clos.

La séance commença à trois heures sous la présidence de l’honorable Hector Laferté. À 15 heures 15, le greffier indiqua sur l’ordre du jour le bill du suffrage féminin, en deuxième lecture et c’est l’honorable Philippe Brais, leader du gouvernement au conseil, qui expliqua l’objet de la nouvelle législation: J’ai l’insigne honneur, dit-il, de proposer en deuxième lecture le bill #18, qui a pour objet d’accorder le vote aux femmes et l’éligibilité. Ceci revient à dire que si ce bill est adopté non seulement les femmes auront à l’avenir le droit de vote, mais qu’elles pourront également occuper, dans cette province, à peu près tous les postes et emplois comportant des responsabilités.” M. Brais a rappelé que dans le discours du trône, on avait promis le droit de suffrage aux femmes de la province de Québec. “Le droit de vote de même que l’éligibilité ne peuvent plus être refusés.”

“Le premier ministre lui-même a évolué sur ce point. Il nous l’a dit avec sa belle franchise. L’immense majorité de l’Assemblée législative l’a appuyé dans cette voie. Le bill que j’ai le privilège de soumettre à cette Chambre, au nom du gouvernement, est la conséquence logique et immédiate d’un louable changement d’opinion chez un grand nombre d’hommes publics. Pour ma part, je suis heureux de pouvoir déclarer que je n’ai pas eu à changer d’avis et que j,ai toujours été favorable au suffrage féminin.”

“Je dois même ajouter que je suis un de ceux qui ont le plus contribué à faire soumettre une résolution à cet effet au grand congrès du parti libéral tenu à Québec en juin 1938…”

Le ministre poursuivait de la sorte son discours dans lequel il insistait sur l,importance grandissante de la femme dans la société.

Les orateurs qui ont pris part à ce débat sont l’honorable Philippe Brais, leader du gouvernement au Conseil; sir Thomas Chapais, leader de la gauche; les honorables Jacob Nicol, Frank Carroll, J.-L. Baribeau et L.-A. Giroux.

Et la Chambre endossa le projet de loi, immédiatement ratifié par le lieutenant-gouverneur.

L’approbation de la loi signifie que non seulement les femmes auront à l’avenir le droit de vote, mais qu’elles pourront également occuper au Québec à peu près tous les postes et emplois comportant des responsabilités.

Une nombreuse délégation féminine, présente ce jour-là, a applaudi cette décision historique. On y a vu des activistes les plus fameuses : Madame Pierre-F. Chagrain, présidente de la Ligue des droits de la femme; Mlle Idola Saint-jean, présidente de l’Alliance canadienne pour le vote des femmes; Mme Maurice Cormier, présidente du Club libéral central des femmes de Montréal; Mme Charles Rinfret, Mme Jacques Forget; Mme Gérard Parizeau; Mme G. Papineau-Couture; Mme J. Mabon; Mme L.-H.D. Sutherland; Mme J.-Leslie Hodge; Mme M.-G. Catelani, Mme R. Reusing; Mme Allan Smith; Mlle Virginia Cameron; Mlle Margaret Wherry; Mme Turner Bone; Mme Stead.

droit de vote

Droit de vote

Défilé de la Saint-Jean, le 24 juin 2014