Histoire du Québec

Victoriaville

Ville de Victoriaville

La Ville de Victoriaville occupe une superficie de près de 82 kilomètres carrés. Sa population tourne autour de 40 mille Victoriavilloises et Victoriavillois. La ville est située dans la Région administrative du Centre-du-Québec et fait partie de la MRC d’Arthabaska. Victoriaville est le chef-lieu de cette MRC.

Les premiers colons s’installent ici en 1833 en provenance de la région surpeuplée de Bécancour. En 1861, le village de Victoriaville est constitué et son fondateur est M. Olivier Perreault qui s’est installé près de la rivière Nicolet.

En 1854, le chemin de fer des Bois-Francs est construit et le trajet de Richmond à Lévis passe par Victoriaville. Plus tard, en 1861, le chemin de fer s’étend jusqu’à St-Angèle. Il s’appelle le Grand Tronc, mais de nos jours, il a disparu et est devenu une piste cyclable.

En 1890, le village de Victoriaville est divisé en deux et la ville de Victoriaville et la municipalité de la paroisse de Sainte-Victoire d’Arthabaska sont formées.

En 1993, lors de la fusion des villes de Victoriaville, d’Arthabaska et de Saint-Victoire-d’Arthabaska, la population vote pour le nom de Victoriaville pour la nouvelle agglomération (la municipalité de Saint-Christophe-d’Arthabaska a refusé la fusion).

En 1981, Victoriaville a accueilli les Jeux du Québec d’hiver. Une équipe de hockey sur glace, les Tigres de Victoriaville est célèbre dans la région. Cette équipe fait partie de la Ligue de hockey junior majeur du Québec – LHJMQ.

Plusieurs secteurs de l’économie sont présents à Victoriaville, tels que l’industrie manufacturière, le commerce, l’agriculture et l’industrie agro-forestière, ce qui constitue une opportunité de premier choix pour de nouveaux arrivants au Québec qui sont à la recherche d’un lieu propice à leur établissement.

Côté commerce, au total, Victoriaville compte près de 350 établissements de commerce. De nombreuses expositions commerciales sur divers thèmes s’y réalisent.

La Ville de Victoriaville fait partie du réseau SESAME, regroupant quinze capitales régionales à travers le monde. Grâce au réseau, ces capitales échangent des contacts d’affaires entre leurs entreprises et partagent leurs expériences en matière de gestion municipale. Victoriaville a été désignée ville hôte du 20e Forum international des affaires du réseau SESAME de 2007 sous le thème «La gestion des matières résiduelles : un levier de développement».

Plusieurs pistes cyclables sillonnent la ville.

Le lac du réservoir Beaudet est un excellent site d’observation des oiseaux, avec plus de 200 espèces. Canots et pédalos y sont admis. D’ailleurs, les amateurs de kayak et de pédalo peuvent également y louer une embarcation. On peut y pratique la planche à voile. Une piste cyclable longe le lac, et il y exsite des parcours d’exercices Kino.

Fait remarquable, Victoriaville est la première ville au Québec où les automobiles de la mairie sont électriques.

Finalement, selon certains, la poutine est née à Victoriaville. Cette affirmation est contestée par d’autres villes québécoises, mais le restaurant Hashton prétend l’avoir inventée.

Le Victoriavillois le plus célèbre est Sir Wilfrid Laurier, Premier ministre du Canada, dont le Musée est logé dans la maison de la famille Laurier.

victoriaville quebec

Victoria. Photo : © Gilles L’Heureux.