Histoire du Québec

Vaudreuil-sur-le-Lac

Village de Vaudreuil-sur-le-Lac

Le village de Vaudreuil-sur-le-Lac, situé sur la rive sud du lac des Deux-Montagnes, fait partie de la couronne sud de Montréal. Vaudreuil-sur-le-Lac occupe une superficie de près d’un kilomètre carré et demi. La municipalité fait partie de la région administrative de la Montérégie et de la Municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges. La population de Vaudreuil-sur-le-Lac est de mille résidents.

Au XIXe siècle, le territoire de la seigneurie de Vaudreuil était constitué des localités qui aujourd’hui forment les municipalités de Cascades, Dorion, Hudson, Île-Cadieux, Saint-Lazare, Vaudreuil et Vaudreuil-sur-le-Lac (Vaudreuil et Dorion forment aujourd’hui la municipalité de Vaudreuil-Dorion).

C’est le 19 mai 1920 que le village de Belle-Plage est constitué civilement. En 1960, le village devient Vaudreuil-sur-le-Lac. Le premier maire de la municipalité était M. Ludger Dupont.

Vaudreuil-sur-le-Lac ou Belle-Plage était à l’époque un lieu de villégiature populaire et on y dénombrait environ 80 propriétaires, dont seulement sept familles y demeuraient en permanence.

Au début des années 1960, la région de Vaudreuil-sur-Lac se transforme peu à peu en banlieue résidentielle de la métropole. Cette étape vient à la suite de la construction du pont de l’Île aux Tourtes.

Aujourd’hui, Vaudreuil-sur-le-Lac est une municipalité résidentielle, avec aussi quelques entreprises industrielles et un petit nombre de commerces. Les familles qui recherchent un milieu paisible et agréable au bord de l’eau choisissent Vaudreuil-sur-le-Lac pour s’y établir.

Remarquons que le célèbre Club Nautique des Deux-Montagnes qui attire un grand nombre d’amateurs de voile, se trouve à Vaudreuil-sur-le-Lac. La présence du lac de Deux-Montagnes est un facteur déterminant dans la mise en valeur des immeubles résidentiels de la municipalité de Vaudreuil-sur-le-Lac.

Une partie du territoire de la municipalité est traversé (à l’extrémité sud), par l’autoroute Transcanadienne (autoroute 40).

Historique du nom de Vaudreuil

Vaudreuil rappelle la terre d’origine du seigneur de Vaudreuil en France, le fief Vaudreuille, en Haute-Garonne, près de Toulouse. L’achat, en 11763, de la seigneurie par Michel Chartier de Lotbinière, 1723-1798) fait en sorte que son prénom est retenu pour identifier la paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil, fondée en 1773 et canoniquement érigée en 1830.

Les premiers colons, arrivés en cet endroit au début du XIXe siècle, ont désigné un temps leur nouvelle patrie comme la paroisse de Quinchien. Ce nom, probablement adapté de l’amérindien Quenechouan, identifiait le rang dans lequel les ancêtres des Vaudreuillois ont pris feu et lieu, sis sur la pointe du rapide de la rivière Quinchien, sur laquelle le premier manoir seigneurial avait été construit en 1763. À cet égard, un aveu et dénombrement (1725) cite “un arrière-fief nommé la rivière Quinchien, de 6 arpents de front de chaque côté de la dite rivière” et, tout près, signale “7 arpents de front sur 1 lieue 1/2 de profondeur réservés pour les Sauvages Népissingues”. Sur le plan municipal, la municipalité créée en 1845, tout comme le bureau de poste qui a desservi la population de 1835 à 1963, prendra le nom de Vaudreuil et sera abolie en 1847.

La municipalité du village de Vaudreuil sera créée par sa part en 1850. Celle-ci et la municipalité de la paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil (1855) fusionnent en 1963 pour former l’actuelle ville de Vaudreuil-Dorion.

Vaudreuil-sur-le-Lac

Vaudreuil-sur-le-Lac. Armoiries de Vaudreuil-sur-le-Lac.