Histoire du Québec

Université de Toronto

Histoire de l’Université de Toronto

L’université de Toronto (University of Toronto) est la plus grande université publique canadienne. L’université est répartie sur trois campus : le campus principal, St-George, le campus de Mississauga (l’Université de Toronto à Mississauga — UTM) et le campus Scarborough (l’Université de Toronto à Scarborough — UTSC).

Fondée le 15 mars 1827 sous le nom de King’s Collège, l’établissement a pris le nom d’Université de Toronto en 1849, après devenir un établissement laïque.

Aujourd’hui, l’université est classée de nombreux classements, l’une des meilleures universités au monde et elle est un pôle de recherche réputé, à l’origine du premier stimulateur cardiaque, de la transplantation nerveuse, des pancréas et larynx artificiels, du premier microscope électronique de beaucoup plus de découvertes scientifiques. Dans le domaine de la recherche, l’U of T a accueilli en son sein huit lauréats du prix Nobel. L’U of T est en outre la deuxième université nord-américaine en nombre de publications, juste derrière Harvard. Le réseau de bibliothèques de l’Université de Toronto est le quatrième plus important d’Amérique du Nord en nombre d’ouvrages.

University Collège: L’édification de ce collège entre 1856 et 1859 a pour une large part assuré l’avenir de l’Université de Toronto, permettant de l’organiser en une fédération de collèges, système imité par la suite en plus d’un point du Canada et de tout le Commonwealth. Ici s’est réalisée l’une des aspirations essentielles du dix-neuvième siècle : la création d’un établissement laïque d’enseignement supérieure subventionné par l’État. Les bâtiments, conçus par F. W. Cumberland, témoignent de l’art avec lequel l’architecte a su librement adapter le style roman aux exigences de l’université dans le Nouveau Monde (commission des lieux et monuments historiques du Canada). Photo : Megan Jorgensen

L’Université de Toronto est répartie sur trois campus, tous situés dans l’agglomération torontoise :

St. George : Situe au centre-ville de Toronto, le campus de St. George, campus historique de l’U of T abrite l’ensemble des collèges de l’université, à l’exception d’un seul, Erindale College. Avec ses bâtiments les plus anciens de l’université, réputés pour leur architecture, ce campus attire de nombreux touristes. Pas moins de quatre stations de métro sont situées à proximité du campus St. George : Spadina, St. George, Museum et Queen’s Park. Ce campus est délimité par la rue College au sud, l’avenue Spadina à l’ouest, la rue Bloor au nord et la rue Bay à l’est. Au centre du campus se trouvent Queen’s Park et le parlement provincial ontarien. À l’ouest se trouve le musée royal de l’Ontario.

L’Université de Toronto à Mississauga (UTM) dispose d’un campus plus étendu et plus moderne que celui de St. George. Le campus de Mississauga est situé dans le quartier d’Erindale, sur les berges de la rivière Credit, il est délimité par la rue Dundas et la rue Burnhamthorpe. Le Hazel McCallion Academic Learning Centre est l’un des meilleurs au Canada.

À l’autre extrémité de l’agglomération, sur les berges du ruisseau Highland, se trouve l’Université de Toronto à Scarborough (University of Toronto at Scarborough Campus, UTSC. La plupart des formations en alternance de l’U of T se déroulent à l’UTSC, notamment en gestion et en informatique.

La représentation étudiante s’articule autour de l’Association étudiante de l’Université de Toronto (University of Toronto Student Union). Son rôle est d’assurer la gestion de différents services aux étudiants, notamment l’assurance maladie, les réductions de tarif sur les transports ou encore la vente des manuels scolaires d’occasion. Chaque faculté et chaque collège dispose d’une représentation étudiante et, pour la plupart, d’organisations étudiantes chargées d’animer la vie étudiante.

L’Université de Toronto garantit un logement pour tous ses étudiants de première année, mais le prix des résidences étudiantes est généralement élevé, particulièrement sur le campus de St. George. Le prix de la résidence inclut cependant la nourriture dans la majorité des résidences (meal plans, généralement obligatoires). Un grand nombre d’étudiants préfèrent la colocation hors campus, d’autant qu’on trouve autour du campus un grand nombre de petites maisons et d’appartements destinés aux colocations étudiantes.

Les collèges membres de l’U de T: Innis College, New College, University College, Woodsworth College, Collèges théologique, Knox College, Regis College, Wycliffe College. Les collèges fédérés : Université de St. Michael’s College, Université de Trinity College, Victoria College, Emmanuel College, Collège postgraduate, Massey College. En plus de ces collèges, il en existe quatre à caractère théologique, qui forment la Toronto School of Theology, et un collège postgraduate affilié à l’Université de Toronto.

Collège Université de Toronto

Collège de l’Université de Toronto. Photographie de Histoire-du-Québec.ca.

Collège St. Michael’s de Toronto

Ce collège fut créé en 1852 comme école catholique de garçons dans le palais de Monseigneur Armand, Comte de Charbonnel, évêque de Toronto et opposant acharné de l’école publique dans le Canada-Ouest.

Le petit séminaire ouvert par les pères basiliens la même année fut associé à l’école en 1853. Par la suite, le Collège St. Michael`s fut constitué en 1855.

Une nouvelle structure collégiale et une église paroissiale, St. Basil’s, furent construites sur Clover Hill. Le 15 septembre 1856, les cours commencèrent sous la direction du Révérend Père Jean Mathieu Soulerin, c.s.b., comme supérieur.

La collège progressa graduellement. En 1881, il s’affilia à l’Université de Toronto. St. Michael’s est devenu officiellement un collège d’arts de l’Université de Toronto, en 1910.

Collège St.Michael's

Collège St. Michael’s de Toronto. Photo : Megan Jorgensen (Elena).