Histoire du Québec

Tragédie du Laurier Palace

La tragédie du Laurier Palace

Le 9 janvier 1927 est une triste date dans l’histoire du Québec. Ce jour-là, une horrible tragédie a enlevé la vie à 78 enfants qui étaient venus voir un film au théâtre Laurier Palace, au 1663 de la rue Sainte-Catherine Est, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal.

Le Laurier Palace proposait des séances de cinéma pour des centaines d’enfants chaque samedi et dimanche. Le 9 janvier 1927, quelque 300 enfants (certaines sources parlent de 250) assistaient à la représentation.

Les victimes avaient entre 4 et 18 ans. La plus grand partie étaient originaires de la paroisse de la Nativité, des écoles d’Hochelaga, de Stadacona, de Saint-Joseph et de la Nativité. C’est pourquoi le service funèbre  est célébré dans cette paroisse deux jours plus tard.

Après le début de l’incendie, les enfants ont essayé de quitter les lieux, mais l’explosion d’un calorifère a provoqué une panique générale. Les sorties de secours étant cadenassées, ils tombaient les uns sur les autres dans un étroit escalier sans issue en voulant se sauver. En effet, la plupart ont perdu la vie écrasés, alors que très peu furent brûlés gravement.

Plus de 50 000 personnes ont assisté aux funérailles.

Une commission royale d’enquête, présidée par le juge Louis Boyer, a émis son rapport sur les causes de l’incendie. Elle a conclu que le feu a été allumé par une cigarette ou une allumette, puisqu’il n’y avait aucun fil électrique à proximité du foyer d’incendie.

La commission a recommandé l’interdiction des cinémas aux jeunes de moins de 16 ans, même s’ils étaient accompagnés par des adultes. De plus, les salles de théâtres et de cinémas devaient désormais se munir de portes s’ouvrant par pression vers l’extérieur. Ces portes ne devant jamais être verrouillées ou obstruées du dehors.

La commission a conclu également que toutes les portes des salles publiques doivent avoir une ouverture sur l’extérieur.

À la suite de l’incendie et du rapport de la commission royale, le gouvernement d’Alexandre Taschereau promulgue donc, le 22 mars 1928, une loi interdisant l’accès des théâtres aux jeunes de moins de 16 ans. Cette loi est restée en vigueur pendant 40 ans.

Quant aux propriétaires du Laurier Palace, les frères Lawand, ils ont été poursuivis pour négligence criminelle.

laurier palace après l'incendie

Laurier Palace

L’intérieur du Laurier Palace, au lendemain de la tragédie. Photo : La Presse, 10 janiver 1927

Voir aussi :