Histoire du Québec

Toponyme d'Auvergne

Toponyme d’Auvergne au Québec en en France

L’Auvergne, région de France située au cœur du Massif Central, a fourni un faible lot d’immigrants français à la Nouvelle-France durant le régime français. En fait, la région n’a envoyé qu’à peine 80 colons. Cette constatation explique en partie le nombre restreint de lieux québécois qui se sont vu attribuer son nom en souvenir des ancêtres français.

En effet, à part la vigtaine de voies de communication, surtout des rues de quartiers, et un petit parc public de la ville de Sainte-Juile, en Montérégie, seuls une municipalité – Sainte-Christine-d’Auvergne – et un canton au cœur de la forêt de la réserve faunique La Vérendrye, en Outaouais, portent fièrement le nom d’Auvergne.

Vous pouvez trouver l’information sur la municipalité de Sainte-Christine-d’Auvergne dans notre texte : Sainte-Christine-d’Auvergne. Quant au canton, il a, par ailleurs, pour voisins d’autres cantons dont les noms rappellent aussi les anciennes provinces françaises.

L’Auvergne doit son nom aux Arvernes, peuple dont le chef légendaire Vercingétorix tenta de réaliser l’unité de la Gaule contre César et les Romains. Après avoir été vassal des ducs d’Aquitaine, au Xe siècle, et avoir passé un certain temps sous la domination anglaise, ce territoire fut par la suite divisé en deux seigneuries : le dauphiné d’Auvergne et le comté d’Auvergne, lui-même subdivisé pour créer la Terre d’Auvergne. Une partie de ce territoire fut rattachée à la Couronne en 1531 et l’autre partie en 1610. Cette région a tenu une place importante sur l’échiquier politique à l’époque médiévale européenne. Sa capitale, Clermont, devenue plus tard Clermont-Ferrand, fut le siège de plusieurs conciles, dont celui de 1095 où Urbain II prêcha la première croisade et où retentit pour la première fois le cri de « Dieu le veut! »

L’Auvergne, la région administrative française d’aujourd’hui, compte quatre départements : Allier, Cantal,Haute-Loire et Puy-de-Dôme. Traversée du sud au nord par la vallée de l’Allier, l’Auvergne n’en demeure pas moins un pays de montagnes, à l’exception de l’ancien Bourbonnais au nord. Région aux accents de terroir, où règnent encor les valeurs traditionnelles, l’Auvergne doit sa grande fertilité à une activité volcanique ancienne dont les témoins les plus apparents et les plus spectaculaires sont le Puy de Dôme (1465 mètres) dans les Monts Dôme, près de Clermont-Ferrand, le Puy de Sancy (1886 mètres) dans les Monts Dore, au centre, et le Plomb du Cantal (1858 mètres) dans les Monts du Cantal, au sud. De cette intense activité volcanique résulta une multitude de soruces thermales et d’eau minérale.

L’Auvergne française possède beaucoup d’attraits qui plaisent aux touristes et ceux-ci y abondent en toute saison : la route des Volcans qui offre des panoramas uniques, les sports d’hiver, notamment à Mont-Dore, le thermalisme, connu dès l’époque romaine, dont le port-étenddard est sans conteste Vichy, la reine des villes d’eaux, célèbre pour sa fameuse eau minérale en bouteilles. Enfin, nous ne pourrions passer sous slence les plaisirs de la table qui occupent une place toute spéciale parmi les douceurs d’Auvergne ; les fromages de montagne comme le Cantal, le Saint-Nectaire, le Fourme d’Ambert et les bleus d’Auvergne se sont même fait un nom international.

Auvergne

La nature, les cerises… Photographie de Histoire-du-Québec.ca.