Histoire du Québec

Thorne

Municipalité de Thorne

Thorne est une petite municipalité de la région administrative de l’Outaouais, constituée civilement en 1860 sur une superficie de plus de 177 kilomètres carrés. La municipalité fait partie de la MRC de Pontiac. Elle compte environ 400 résidents dont le gentilé est Thornites.

La municipalité est constituée des hameaux de Schwartz, Thornby, Greer Mount, Thorne Centre, Hodgins et Ladysmith.

Le nom de Thorne rappelle une ville d’Angleterre, dans le comté de Leeds, mais la plupart des Thornites sont d’origine allemande.

Thorne compte plusieurs plans d’eau. On y répertorie les lacs Barnes, Grey’s, Johnson, Sparling et Thorne, ainsi que la rivière Quyon qui se jette dans la rivière des Outaouais.

C’est un lieu idéal pour passer des vacances ou pour s’y établir. Les taux d’imposition sont très bas et le prix des maisons est abordable que ce soit pour les propriétaires ou pour les locataires. Un grand nombre de chalets ont été construits sur les rives des lacs de la région.

L’Association des loisirs de Thorne est un organisme local qui assure un bon nombre d’activités sociales et récréatives dans la communauté. Chaque année, l’association organise une cérémonie d’illumination des arbres de Noël, accompagnée de chants des Fêtes.

En été, le marché aux puces communautaire ouvre ses portes. En juin, la Tournée des ateliers d’artistes du Pontiac se tient à Thorne depuis le début des années 1980. Le travail des artistes de la région de Pontiac est mis en valeur grâce à différentes techniques, que ce soit la peinture, la poterie ou l’ébénisterie.

En automne, Thorne vibre au rythme de l’Oktoberfest Ladysmith. Ce festival souligne l’héritage allemand de la municipalité. Pendant les trois journées de festivités, il y a des concerts, des jeux, de la nourriture et de la bière…

Durant les mois d’hiver, les sentiers de motoneige de Thorne grouillent d’activité. Les pistes sont sillonnées et entretenues par l’Association des motoneigistes du Pontiac. Notez qu’un permis est nécessaire pour les emprunter. Le réseau des pistes de motoneige s’étend sur la totalité de la région de Pontiac.

Les activités sociales de la municipalité se centrent autour de l’Hôtel Ladysmith de Thorne. C’est dans cet hôtel que l’on peut acheter des permis pour la pêche ou pour emprunter les pistes de motoneige, et se renseigner sur les divers événements de la localité.

Canton de Dauphiné

Le nom de ce canton, proclamé en 1966 (Territoire non organisé de Lac-Nigaut) indique sur la carte générale du Québec, en 1956 est emprunté à une ancienne province de France qui comprend les départements actuels de l’Isère, des Hautes-Alpes et de la Drôme. Annéxée par achat à la couronne, sous Philippe VI (1549), elle a été définitivement unie à celle-ci en 1560. Sa capitale est Grenoble. Durant le régime français, le  Dauphiné a fourni à la Nouvelle-France moins de 100 immigrants sur un total de plus de 8 000. Le canton renferme plusieurs lacs concentrés au centre-nord et est irrigué par la très sinueuse rivière de la Cornelle qui longe une route secondaire provenant du sud, précisement d’Otter Lake. Le relief le plus élevé se situe au sud-est et atteint 518 m. Autour de ce canton, d’autres noms rappellent d’anciennes provinces françaises, telles, entre autres, l’Auvergne, le Bourbonnais, le Gascogne, la Lorraine, la Champagne et le Lyonnais. Le nom de Dauphiné provient du fait que le territoire acheté par la couronne de France en 1349 était destiné au dauphin, le futur Louis XI. Jusqu’à la Révolution, le territoire demeura l’apanage des princes héritiers (dauphins).

Thorne

Secteur Ladysmith à Thorne. Photo : P199