Histoire du Québec

Les Sulpiciens en Nouvelle-France

Les Sulpiciens

La Compagnie de Saint-Sulpice, un ordre de prêtres séculiers, fut fondée par M. Jean-Jacques Olier qui fut aussi un ardent missionnaire. Il décida de travailler «au renouvellement d’une Église nouvelle qui devait se former au Canada». Conformément à ses convictions, il s’est efforcé d’établir une Église dans le Nouveau Monde.

Le 7 août 1640, l’île de Montréal devint la possession de la Société de Montréal, fondée en France par M. Olier et M. de la Dauversière.

La colonie de Ville-Marie se développait rapidement. Les Pères Jésuites, alors seuls missionnaires dans l’île, étaient surtout destinés à l’évangélisation dans les Missions indiennes. Le désir de M. Olier allait donc s’accomplir. En 1657, à la demande de Maisonneuve, il envoie des prêtres de sa Compagnie à Ville-Marie. M. de Queylus, M. Souart, M. Galenier et M. d’Allet arrivent à Montréal; le premier fonde le Séminaire de Ville-Marie et la cure de Notre-Dame.

Les disciples de M. Olier ont gardé cette vocation apostolique et ils ont fortement encouragé les fondateurs de Sociétés missionnaires. Des légions de missionnaires sont ainsi sorties de leurs séminaires.

À partir de 1840, les Sulpiciens dirigèrent le Grand Séminaire de Théologie de Montréal. Ils dirigèrent aussi le Petit Séminaire, le Séminaire de Philosophie, un Externat classique et deux paroisses situées dans la ville.

Aujourd’hui, les Sulpiciens se trouvent un peu partout dans le monde.

Les sulpciens

Les Sulpiciens : les tours de leur ancien fort à Montréal

Les tours de l’ancien fort des Sulpiciens à Montréal (sur l’actuelle rue Sherbrooke) vers 1820. Source:  Bibliothèque de Montréal, Album Jacques Viger : souvenirs canadiens, p. 93. Image du domaine public