Histoire du Québec

Stukely-Sud

Village de Stukely-Sud

Constitué en 1935, le village de Stukely-Sud se situe dans les Cantons de l’Est, dans la Municipalité régionale de comté de Memphrémagog. Le village s’étend sur un territoire de plus de 66 kilomètres carrés et regroupe plus de mille Diligentes et Diligents (tel est le nom des citoyens de Stukely-Sud qui rappelle l’époque des diligences), en plus des quatre cents résidents saisonniers.

La colonisation de ces lieux commence à la fin du XVIIIe siècle par des Loyalistes qui immigrent de la Nouvelle-Angleterre. Plus tard, ce sont des Canadiens français qui s’établissent dans le village venant des paroisses de la vallée du Saint-Laurent. En même temps, le gouvernement aide à s’établir dans les lieux quelques familles des combattants de la guerre de 1812-1814 qui défrichent de nouvelles fermes et doivent aider à les défendre dans le cas d’une nouvelle confrontation avec les États-Unis.

Plusieurs habitants travaillaient à l’époque dans les mines de cuivre ou en exploitation forestière, mais la population demeure stable pendant plus d’un siècle.

Le nom de la municipalité Stukely a été choisi pour rappeler un village du Huntingdonshire en Angleterre, d’où étaient originaires quelques-unes de ces familles.

Trois vieilles églises témoignent encore de l’époque des premiers colons et de leurs descendants: l’église anglicane St-Matthew, l’église Unie et l’église adventiste qui est la plus ancienne église adventiste au Québec.

Le vieux chemin de la Diligence, faisant partie de la Route verte, traverse la municipalité de Stukely-Sud. La qualité de vie des résidents de la municipalité est haute, ce qui en fait un milieu accueillant pour de nouveaux arrivants au Québec.

Historique de Stukely-Sud

Bornée par la municipalité de Saint-Étienne-de-Bolton, au sud-est, la municipalité de village de Stukely-Sud se déploie dans un décor de montagnes, à 11 km à l’est de Waterloo. Cette entité partage la même origine dénominative que la municipalité de Stukely-Sud, dont elle a été détachée en 1935. L’exploitation de carrières de pierres et la pratique de chasse constituent les deux activités majeures de la population locale.

Mont Sylvio-Lacharité

C’est dans le cadre du programme de désignations commémoratives de la Commission de toponymie, que fut nommé le mont Sylvio-Lacharité. Cette colline appalachienne, qui culmine à 545 m, s’élève immédiatement à l’Ouest du parc de récréation du Mont-Orford, au nord-ouest de Magog, en Estrie. . Après ses études de piano aux États-Unis et à Paris, Sylvio Lacharité (1914-1983) se fera surtout connaître comme animateur dans le domaine musical et comme chef d’orchestre. Professeur au Conservatoire de musique de Québec, il en deviendra directeur adjoint en 1971, puis sera directeur du Conservatoire de Chicoutimi de 1974 à 1977. Dès 1939, il avait fondé un orchestre symphonique dans sa ville natale de Sherbrooke. En 1956, il créait les Concerts Couperin et, pendant plusieurs années, il dirigera l’orchestre de chambre de Radio-Canada, à Québec.

Stukely-sud

Stukely-Sud. Source de l’Image: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Champ_Stukley-Sud.jpg.