Histoire du Québec

Stratford

Canton de Stratford

D’une superficie d’environ 126 kilomètres carrés, et peuplé de 900 Stratfordoises et Stratfordois, le beau canton de Stratford, constitué civilement en 1874, se trouve à mi-chemin entre Thetford Mines et Lac-Mégantic, à environ 35 kilomètres. La ville de Sherbrooke, par contre, se trouve à 70 kilomètres de Stratford.

La municipalité du Canton de Stratford fait partie de la région administrative de l’Estrie et de la Municipalité régional de comté Le Granit.

Le nom de la localité s’inspire de Stratford-Upon-Avon, lieu de naissance de William Shakespeare. Les premiers colons y commencent à défricher les terres en 1840, alors que le gouvernement offre des concessions gratuites aux colons. Vers les années 1860, on y trouve deux magasins généraux et quatre moulins, dont la scierie Delisle.

Le relief de Stratford est assez diversifié, constituant une zone de transition entre la vallée du bassin de la rivière Saint-François et les hautes terres. Le lac Aylmer, l’un des sept vastes lacs de l’Estrie, aux eaux très propres, est le plan d’eau le plus important sur le territoire de Stratford. Le lac Elgin est par contre, très petit et il se cache au creux des collines boisées.

Une partie du parc provincial de Frontenac se trouve aussi sur le territoire du canton.

On retrouve quelques petites industries à Stratford : une scierie, une manufacture de maillots, d’huiles essentielles et de sapins de Noël.

Tout naturellement, Stratford est une municipalité agricole et forestière, et les visiteurs seront intéressés par la visite de la ferme d’interprétation de la brebis laitière et le Pavillon de la Faune, situé aux abords du lac Aylmer qui contient une grande collection d’animaux naturalisés. On peut y observer une héronnière. De plus, on retrouve à Stratford une bibliothèque, le Domaine Aylmer, les Berges du Lac et les croisières du Lac Aylmer, une agence qui offre une aventure de plaisir et de découverte à bord du bateau-mouche L’Odyssée, d’une capacité de plus d 50 passagers. Son port d’attache se trouve au quai du Pavillon de la Faune sur les rives du lac Aymler.

Le Pavillon de la Faune met en valeur une impressionnante collection d’animaux naturalisés provenant de l’Amérique du Nord, présentés dans des scènes panoramiques dont les décors peints à la main rappellent leur habitat. Une café-terrasse, une boutique souvenirs et un terrain de pique-nique y attendent des visiteurs.

Historique du canton de Stratford

Limité par l’ouest par la rivière Saint-François et le lac Aylmer où se jettent le ruisseau Jackman et le ruisseau du Troisième, ce canton passe de 200 mètres au niveau du lac Saint-François à près de 500 mètres sur les sommets qui en occupent le centre et le sud. Peu habité, il a vu se développer son réseau routier au nord et au sud des éminences centrales, près desquelles s’est implantée la municipalité de Stratford. Ce nom, relevé sur la carte de Gale et Duberger (1795), est sans doute inspiré de Stratford—upon-Avon, lieu de naissance de Shakespeare et très vieux nom de la toponymie anglaise puisqu’il est mentionné dès la fin du VIIe siècle. De nombreux Stratford se retrouvent d’ailleurs en Angleterre, et cela s’explique par le grand nombre d’endroits où des routes anciennes traversaient des rivières sans qu’on y ait construit des ponts, simplement en raison de l’existence d’un gué. Dans le cas du gué (ford) sur l’Avon, il permettait à la voie romaine (strata, straeta) de relier le port fortifié de Richborough à la ville de Chester. Proclamation en 1856.

Stratford

Stratford. Paysage rural à Stratford. Source de l’image : Site Web de Stratford.