Histoire du Québec

Sainte-Victoire-de-Sorel

Paroisse de Sainte-Victoire-de-Sorel

La paroisse de Sainte-Victoire-de-Sorel se déploie sur 75 kilomètres carrés dans la région administrative de la Montérégie. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Pierre-de-Saurel (anciennement MRC du Bas-Richelieu). À Sainte-Victoire-de-Sorel habitent environ 2500 Victoiriennes et Victoiriens.

Sainte-Victoire-de-Sorel se trouve au sud de Sorel, le long des rivières Richelieu et Bellevue.

L’histoire moderne de la région de Sorel débute en 1672, quand une seigneurie est octroyée à Pierre de Saurel. Cependant, ce territoire ne commence vraiment à se peupler qu’en 1834, lors de la fondation de la mission Saint-Romain.

C’est le 5 avril 1842 que la paroisse de Sainte-Victoire-de-Sorel est érigée suite au détachement de la paroisse de Saint-Pierre-de-Sorel. La nouvelle paroisse reçoit le nom de Sainte-Victoire en l’honneur de la jeune reine de Grande-Bretagne. Le 8 juin 1845, la municipalité de Sainte-Victoire est constituée civilement. C’est beaucoup plus tard, en 1964, que Sorel est ajouté au nom de la municipalité.

Ajourd’hui, Sainte-Victoire-de-Sorel est une municipalité à la fois résidentielle et agricole, connue pour la cueillette de framboises et de fraises qui attire des amateurs de différents coins du Québec. La Cabane à sucre Daneau est également un endroit très connu des Québécois qui aiment se sucrer le bec au printemps. La miellerie Lucien Bérard et fils est une autre entreprise agricole importante de la région.

Une piste cyclable asphaltée parcourt le territoire de la municipalité le long du chemin des Patriotes, du rang Nord et du chemin Sainte-Victoire.

Presbytère de Sainte-Victoire-de-Sorel

Le presbytère de Sainte-Victoire-de-Sorel. Source de l’image : Gilles Douaire