Histoire du Québec

Sainte-Marcelline-de-Kildare

Municipalité de Sainte-Marcelline-de-Kildare

La municipalité Sainte-Marcelline-de-Kildare est une petite municipalité de la région administrative de Lanaudière qui regroupe environ 1400 Marcellinoises et Marcellinois sur un territoire de près de 34 kilomètres carrés. Sainte-Marcelline-de-Kildare fait partie de la municipalité régionale de comté de Matawinie.

Cette localité est née vers les années 1820, quand le gouvernement du Bas-Canada octroya des terres aux militaires en récompense de leurs services pendant la guerre contre les États-Unis de 1812-1815. Les colons étaient en grande partie d’expression anglaise. Les terres de Sainte-Marcelline-de-Kildare ont donc été défrichées par d’anciens militaires anglophones qui baptisèrent la localité du nom de Radstock. La municipalité porta ce nom jusqu’en 1912.

Ensuite, elle reçoit le nom de Petit Moulin du fait de la présence de moulins à scie, à farine et à cardes. En 1957, elle devient Sainte-Marcelline grâce à la chapelle dédiée à Sainte-Marcelline, construite en 1898.

Jusqu’à nos jours, un barrage en plein cœur de la localité rappelle la présence des anciens moulins. Grâce au barrage un vaste étang se forme au centre du village, sur les bords duquel se trouve la halte touristique du Parc de l’Étang.

Soulignons qu’au XIXe siècle, Radstock était réputé pour ses artisans. Aujourd’hui encore, Sainte-Marcelline-de-Kildare est l’un des centres les plus connus de l’artisanat québécois. Tous les ans, le Festival des Artisans témoigne du savoir faire de ses participants. Ce festival se tient sur divers sites du village.