Histoire du Québec

Sainte-Jeanne-d'Arc

Paroisse de Sainte-Jeanne-d’Arc

La paroisse de Sainte-Jeanne-d’Arc couvre une superficie d’environ 111 kilomètres carrés et regroupe quelque 330 Jeannois-Mitissiennes et Jeannois-Mitissiens. La paroisse fait partie de la Municipalité régionale de comté de La Mitis, dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent.

Le village naît en 1920 et est constitué civilement en 1922. Il est nommé en l’honneur de Jeanne d’Arc, brûlée à Rouen, en France, en 1431.

Sainte-Jeanne-d’Arc est une petite localité qui se trouve au milieu de forêts, de lacs et de collines. Les résidents s’occupent principalement d’agriculture. Des chasseurs d’orignal et des pêcheurs fréquentent le territoire de la municipalité. Malheureusement, les braconniers y sont également présents en raison du faible taux de population de ces forêts.

Du côté de l’économie, la forêt est la ressource la plus importante de la municipalité, mais confrontés à des emplois moins bien rémunérés que dans les grands centres, les résidents abandonnent la campagne, ainsi, le phénomène d’exode est très présent dans la paroisse, la population vieillit donc.

Parmi les attraits patrimoniaux et touristiques de Sainte-Jeanne-d’Arc, on remarque une belle église.

Ste-Jeanne-d'Arc

Ste-Jeanne-d’Arc

Église de Sainte-Jeanne-d’Arc. Photo : Marc-André Rouleu, site Web de Sainte-Jeanne-d’Arc