Histoire du Québec

Sainte-Cécile-de-Milton

Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton

La municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton compte une population de plus de 2100 Miltonnaises et Miltonnais. Elle occupe un territoire de 74 kilomètres carrés dans la région administrative de la Montérégie, faisant partie de la MRC de la Haute–Yamaska.

À l’origine, la municipalité se développe grâce à l’arrivée de plusieurs familles d’immigrants de la Grande Bretagne qui s’y installent vers 1825 sur le territoire du canton de Milton Corner, proclamé en 1803. Le nom de la localité rappelle Mme Cécile Connolly et son époux Milton Reynolds. Cette famille fut la première famille à s’établir dans l’endroit.

Le flot migratoire des Canadiens français atteint ces endroits au début des années 1840. Ces défricheurs font construire une première chapelle catholique en 1842) et érigent en 1864 la municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton. La municipalité reprend le nom de la mission religieuse catholique établie en 1846. Ainsi, Sainte-Cécile devient la première paroisse catholique de la région.

Aujourd’hui, la vie économique des Miltonnais gravite autour de l’agriculture. On y cultive de maïs, de soya, de pommes, les mêmes produits qui prévalaient au XIXe siècle. Cependant, sa situation géographique à proximité de villes importantes a favorisé aussi le développement urbain de la localité.

Des attraits touristiques, on y remarque l’église Sainte-Cécile, bâtie en 1861. Cette église possède un orgue Casavant, fabriqué en 1893.

Sainte-Cécile se trouve à environ 70 kilomètres au nord-ouest de Sherbrooke. On y arrive par le Chemin Milton via Route 137.

ste cecile de milton

Vue panoramique de Sainte-Cécile-de-Milton