Histoire du Québec

Sainte-Anne-de-la-Rochelle

Sainte-Anne-de-la-Rochelle

La municipalité de Sainte-Anne-de-la-Rochelle regroupe environ 700 Larochelloises et Larochellois. Elle se déploie sur un territoire de 61 kilomètres carrés dans la région administrative de l’Estrie, faisant partie de la municipalité régionale de comté Le Val-Saint-François.

La municipalité se développe à ses débuts grâce à des familles loyalistes d’origine irlandaise qui fondent, en 1856, la paroisse de Sainte-Anne-de-Stukely.

En 1951, Sainte-Anne-de-Stukely change de nom pour devenir Sainte-Anne-de-la-Rochelle. Le toponyme réfère à une ville du Poitou en France, où on rencontre un énorme rocher. C’est autour d’un rocher semblable que les citoyens de Sainte-Anne-de-la-Rochelle ont érigé une église dédiée à Sainte-Anne, la mère de la Vierge Marie, aujourd’hui célèbre lieu de pèlerinage Sainte-Anne-de-la-Rochelle.

Depuis 1896, en juillet, des pèlerins d’origines diverses viennent se recueillir au sommet de la colline, là où se trouvent une grotte, une église, un sanctuaire et un chemin de croix.

Sainte-Anne-de-la-Rochelle est située à environ 125 kilomètres de Montréal et à 230 kilomètres de Québec.

Sainte-Anne-de-la-Rochelle

Sainte-Anne-de-la-Rochelle

Sainte-Anne-de-la-Rochell. Photo : Nakor