Histoire du Québec

Saint-Sauveur

Paroisse de Saint-Sauveur 

La paroisse de Saint-Sauveur fut incorporée en 1855, mais c’est en 2002, à la suite de la fusion de Saint-Sauveur et Saint-Sauveur-des-Monts que la ville actuelle est créée. Elle compte près de neuf mille Sauveroises et Sauverois et s’étire sur environ 48 kilomètres carrés dans les Laurentides. La municipalité fait partie de la Municipalité régionale de comté des Pays-d’en-Haut.

Un fait historique curieux : la paroisse de Saint-Sauveur fut initialement baptisée “La Circoncision” par le célèbre curé Labelle, le Roi du Nord.

La ville de Saint-Sauveur est une municipalité de villégiature nichée au creux des montagnes, et la ville est un espace de détente pour les Montréalais, les Canadiens et les Américains qui aiment la nature, le ski et les bons petits plats. C’est une destination idéale de fin de semaine pour les femmes et les hommes épuisés par le stress urbain.

La ville de Saint-Sauveur présente de nombreux attraits. D’abord, l’autoroute ne la traverse pas (miracle!). L’imposante église Saint-Sauveur est un bâtiment à ne pas manquer. L’hiver, la station du Mont-Saint-Sauveur est l’un des plus importants centres de ski alpin du Québec.

L’été, le vaste et excitant parc aquatique Mont-Saint-Sauveur attire des milliers d’enfants âgés de 4 à 105 ans. Ses belles vagues, ses glissades, telles la Rivière du Nord, la Rivière Rouge, le rafting sur la rivière Colorado, la vague immense de la Manicouagan, les accélérations des Spirales et d’autres activités sont une aventure incontournable. Les tout-petits adoreront l’île aux enfants et l’Aquabalade. Ils seront ravis de s’amuser avec Pinso, la sympathique mascotte.

Dans cette station de ski, en 1934, fut construite la première montée mécanique de l’histoire de l’Amérique du Nord.

En tout, la vallée de Saint-Sauveur compte cinq grandes stations de ski: Mont-Saint-Sauveur qui est la plus grande, Ski Morin Heights, Mont-Avila et Mont-Olympia à Piedmont, et Ski Mont-Gabriel à Sainte-Adèle. Au total, une centaine de pistes.

L’animation de la rue Principale de la ville séduit à tout coup. La nuit tombée, la rue bouillonne d’activités. Festivals, théâtres et bars s’animent.

Saint-Sauveur

Saint-Sauveur

La montagne. Photo : Pierre Vanacker