Histoire du Québec

Saint-Louis-de-Blandford

Municipalité de Saint-Louis-de-Blandford

La municipalité de Saint-Louis-de-Blandford, berceau des Bois-Francs, fut constituée en paroisse en 1855. Cette petite mais renommée localité est située en bordure de la rivière Bécancour dans la région administrative du Centre-du-Québec et fait partie de la Municipalité régionale de comté d’Arthabaska.

Saint-Louis-de-Blandford s’étend sur une superficie de près de 107 kilomètres carrés et sa population permanente tourne autour 880 Ludoviciennes et Ludoviciens. Cependant, comme beaucoup de Québécois possèdent un chalet d’été à Saint-Louis-de-Blandford, la population saisonnière peut donc augmenter significativement.

Le village est connu surtout pour son titre de capitale de la canneberge du Centre-du-Québec. Étant donné que le Canada est le deuxième producteur de canneberges au monde après son voisin du sud, et que le Québec récolte plus de 90% des canneberges canadiennes et que dans le Centre-du-Québec se concentre plus de 70% de la production et la transformation de la canneberge, on tire une conclusion simple et logique : Saint-Louis-de-Blandford est la capitale mondiale de la canneberge (ou presque).

Le centre d’interprétation de la canneberge se trouve naturellement à St-Louis-de-Blandford et un grand chapiteau est installé sur la place centrale de la ville en période de récolte où les visiteurs peuvent goûter un grand choix de produits faits avec des canneberges.

Le festival annuel Country ou le festival Western est un autre grand événement à l’échelle provinciale qui attire de nombreux chanteurs, chanteuses, danseurs et danseuses country, ainsi que des professionnels et amateurs de rodéo et de gymkhana.

Pour rejoindre Saint-Louis-de-Blandford, il faut prendre l’autoroute 20 ou les routes 162 et 165.

Saint-Louis-de-Blandford

La canneberge