Histoire du Québec

Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown

Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown

La municipalité de paroisse Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown, constituée en 1909, sur une superficie de 60 kilomètres, fait partie d’une vingtaine de municipalités de la MRC des Appalaches, située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, au sud-ouest de Thetford Mines, près de Saint-Fortunat et de Disraëli.

Cette petite localité du Pays des Mines et des Lacs regroupe environ 180 Jacquoises et Jacquois.

Le nom de la municipalité honore saint Jacques le Majeur de Zébédée, apôtre de l’Espagne. La partie Wolfestown rappelle le général James Wolfe, commandant en chef de l’armée britannique lors de la guerre des Sept ans, tué dans la bataille des Plaines d’Abraham.

Au fait, le canton de Wolfestown, une première unité administrative du territoire, fut proclamé en 1802 et la paroisse de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown est érigée canoniquement le 29 janvier 1909 par détachement des paroisses de Saint-Julien-de-Wolfestown et Sainte-Luce-de-Disraeli pour être constituée civilement le 30 septembre 1909.

Le territoire de Saint-Jacques-le-Majeur est parcouru par la rivière Blanche et par quelques ruisseaux. L’important lac Breeches se trouve à côté, attirant plusieurs mordus de la pêche sportive.

Le village comporte 16 habitations incluant un exploitatant de ferme laitière et un exploitatant forestier. D’ailleurs, dans la région, l’on cultive beaucoup le sapin de noël.

Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolfestown se situe à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Disraëli et à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Thetford Mines.

saint-jacques-majeur-de-wolfestown

Vue d’ensemble du village de Saint-Jacques-le-Majeur-de-Wolvestown. Photo : © Michel Côté