Histoire du Québec

Saint-Jacques-de-Leeds

Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds

Saint-Jacques-de-Leeds se trouve à 30 kilomètres au nord de Thetford Mines. C’est une modeste municipalité, implantée dans l’extrémité nord de la municipalité régionale de comté de L’Amiante, dans la région des Chaudière-Appalaches. La municipalité s’étend sur une superficie de 82 kilomètres carrés. Moins de 800 Leedoises et Leedois y habitent.

La paroisse de Saint-Jacques-de-Leeds a été érigée canoniquement en 1903, mais c’est en 1833 qu’une mission du même nom a été établie et appelée Saint-Jacques en l’honneur de Jacques le Majeur, fils de Zébédée, l’un des premiers fidèles à avoir suivi le Christ et qui fut décapité vers l’an 44 par ordre d’Hérode Agrippa.

Le nom Leeds fait référence à une grande ville du nord de l’Angleterre, dans le Yorkshire, d’où plusieurs des premiers colons étaient originaires.

Nous recommandons une visite au Site patrimonial de Saint-Jacques-de-Leeds, dont la mission est de sauvegarder et diffuser le patrimoine et l’histoire du canton de Leeds, ainsi que l’histoire des chemins Craig et Gosford.

Saint-Jacques-de-Leeds est le plus vieux site anglican sur la rive sud du Saint-Laurent.

L’économie leedoise se concentre aujourd’hui sur l’agriculture et sur le tourisme. Saint-Jacques-de-Leeds est de plus en plus populaire comme centre de pêche et de chasse.

Signalons que Saint-Jacques-de-Leeds entretient des liens de jumelage avec Barmainville en France.

Saint-Jacques-de-Leeds

Saint-Jacques-de-Leeds

Vue panoramique de Saint-Jacques-de-Leeds. Source de l’image : saintjacquesdeleeds.ca