Histoire du Québec

Saint-Félix-de-Kingsey

Municipalité de Saint-Félix-de-Kingsey

La municipalité de Saint-Félix-de-Kingsey, constituée en 1855, s’étend sur une superficie de 126 kilomètres carrés dans la région administrative du Centre-du-Québec. Elle regroupe à peu près 1500 Kingséennes et Kingséens.

Saint-Félix-de-Kingsey fait partie de la municipalité régionale de comté de Drummond et elle est située au sud de Drummondville, sur la rivière Saint-François.

Le nom de la municipalité rappelle Félix de Valois et la ville de Kingsey, dans le comté d’Oxford, en Grande-Bretagne.

Les premières familles qui s’installent à Saint-Félix-de-Kingsey vers le début du XIXe siècle sont des Anglais, des Irlandais, puis finalement des Canadiens français. Le canton de Kingsey est proclamé en 1803. Le développement du village se fait lentement, et ce n’est qu’en 1850 que l’on inaugure la première église qui reçoit le nom de Saint-Félix-de-Valois.

Le 13 novembre 1999, la municipalité de Kingsey abandonne le statut de canton et adopte le nom actuel de Saint-Félix-de-Kingsey.

Située en région montagneuse et bordée par la Saint-François, la municipalité vous charmera: le panorama du haut de la montagne, tout près de la croix éclairée; le chemin de la rivière pour les randonnées en vélo; deux terrains de camping ouverts l’été; érablieres; plantations d’arbres de Noël; l’église Sydenham Place, le temple et le cimetière anglicans de Trmholm et l’église catholique, classés édifices patrimoniaux.

L’auberge de sainte Claire Lamarche, situé au 375, chemin de la Rivière, séduit également avec son charme pittorresque, avec ses sentiers dans le boisé et son lac privé.

Pour y arriver, il faut emprunter le chemin de Richmond, via la Route 143.

St-Félix-de-Kingsey

St-Félix-de-Kingsey

Vue aérienne de Saint-Félix-de-Kingsey. Source de l’image : Site Web de la municipalité