Histoire du Québec

Saint-Calixte

Saint-Calixte

Grandir au cœur des collines

Saint-Calixte est située à l’ouest de Joliette, dans la région administrative de Lanaudière à environ 70 kilomètres de Montréal (45 minutes de route) et à 290 kilomètres de la ville de Québec. La municipalité fait partie de la municipalité régionale de comté de Montcalm.

Le territoire de Saint-Calixte est de 147 kilomètres carrés et la municipalité regroupe environ 6000 Calixtiennes et Calixtiens.

Municipalité en pleine croissance démographique, elle possède plusieurs atouts très recherchés pour ceux qui désirent renouer avec la nature. En effet, on s’y trouve au milieu des paysages champêtres, de forêts denses, de lacs et de rivières en plein coeur des collines. La ville est entourée par les montagnes des Laurentides et son principal cours d’eau est la rivière Beauport.

L’histoire officielle de ces lieux commence le 17 février 1832, avec la proclamation du canton de Kilkenny. En 1850, la mission catholique de Saint-Calixte y est fondée.

L’érection civile de la municipalité de Kilkenny a lieu le 1er juillet 1855 et son territoire est issu du démembrement d’une partie de la paroisse de Saint-Lin-des-Laurentides. C’est beaucoup plus tard que la municipalité sera rebaptisée Saint-Calixte dont le nom provient, tout comme celui de sa paroisse mère, du nom du pontife Calixte qui présida aux destinées de l’Église de 217 à 222.

Au XIXe siècle, l’histoire de Saint-Calixte est marquée par le développement de son économie agro-forestière et récréotouristique. Au cours du XXe siècle, l’attrait pour la villégiature a assuré une diversification de l’activité économique.

Cependant, ce n’est qu’en 1880 qu’a lieu son érection canonique en 1885, on y construit de l’église Saint-Calixte.

Mais à l’époque, le village s’appelait Kilkenny. En fait, les premiers calixtiens étaient d’origine irlandaise. Voilà une explication probable à cette toponymie qui rappelle un comté d’Irlande. Ce n’est qu’en 1954 que la municipalité adopte le nom de Saint-Calixte.

De plus en plus consciente de son potentiel récrétouristique, Saint-Calixte met tout en oeuvre pour le valoriser. La Fondation Rues principales, organisme sans but lucratif, œuvre à la revitalisation socio-économique et au développement durable de la municipalité.

Un grand nombre de lacs parsèment ce territoire, dont le lac des Artistes (dans le noyau villageois), lac Raymond, lac Siesta, lac Opéra, lac Bob (d’excellentes truites mouchetées dont le poids varie de 1 lb a 5 lbs), lac Bécaud, lac Desnoyers, lac Ricard, lac Duplessis, lac Pinet, lac Lavoie, lac Levasseur, lac Cristal, lac Desmarchais, lac Dodon…

Saint-Calixte est reconnue par son Festival Mondial du Grill de Saint-Calixte, qui offre aux festivaliers un grand nombre de grillades sous toutes ses formes, ainsi que l’occasion de goûter aux bières et aux produits agroalimentaires de Lanaudière. Les dégustations, spectacles, concours « Un BBQ presque parfait », animations et le Championnat du Québec de BBQ sont à l’honneur. Ce festival agroalimentaire offre également des ateliers de cuisine.

Saint-Calixte, c’est le siège social de l’Institut forestier de Saint-Calixte reconnu par son centre d’interprétation de la forêt, ornithologie et mycologie.

Pour accéder à Saint-Calixte, il faut prendre la Route 335 via Route 125 ou Autoroute 25.

St-Calixte

St-Calixte

Hôtel-de-Ville de Saint-Calixte. Photo : site web de St-Calixte