Histoire du Québec

Saint-Augustin

Paroisse de Saint-Augustin

La paroisse de Saint-Augustin, constituée civilement le 5 mai 1925, se déploie sur une superficie de 104 kilomètres carrés. Elle se trouve dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean, et fait partie de la municipalité régionale de comté de Maria-Chapdelaine.

La population de la paroisse de Saint-Augustin n’est pas nombreuse et le village n’est peuplé que par environ 400 résidents. La commission de toponymie du Québec n’a pas encore désigné de gentilé pour les nommer, mais on peut trouver la désignation officieuse d’Augustiniennes et d’Augustiniens.

L’histoire des visages pâles de Saint-Augustin débute en 1901 avec l’arrivée des premiers colons et le 6 mai 1904, la municipalité du canton de Dalmas est constituée officiellement. Son nom évoquait le père jésuite Antoine Dalmas qui a officié à Chicoutimi vers la fin du XVIIe siècle.

En 1907, on ouvre à Saint-Augustin la première scierie, ce qui contribue à l’augmentation de la population du village. Le nom fut choisi en hommage au père Augustin Verreault, curé de Saint-Édouard-de-Péribonka, premier curé de la paroisse de St-Augustin et fondateur de cette paroisse. Cependant, avant 1923 et la constitution canonique de la paroisse Saint-Augustin-de-Péribonka, les paroissiens n’ont pas du curé. En 1925, la municipalité de la paroisse de Saint-Augustin est créée.

Vers la fin du XXe siècle au début du XXIe, la situation démographique de Saint-Augustin est loin d’être encourageante et on peut constater que le nombre d’habitants diminue constamment d’année en année.

Les sources de revenues de la paroisse se trouvent principalement dans son érablière du Lac-Ceinture et dans quelques fermes laitières et d’élevage de boeuf de boucherie.

lac ceinture

Érablière Lac-Ceinture. Source de l’image : Site Web de St-Augustin