Histoire du Québec

Soeurs de SNJM

Soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie (SNJM)

Soeurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie est une communauté religieuse, fondée en 1843 à Longueuil par Eulalie-Mélanie Durocher, Mélodie Dufresne et Henriette Céré de la Colombière, est la première congrégation enseignante d’origine canadienne.

Au Québec, avant les années 1960, les communautés religieuses avaient la responsabilité de dispenser les services éducatifs publics. Alors, dès sa fondation, la communauté des S.N.J.M a formé des milliers d’éducatrices, et l’apport de la congrégation à l’éducation au Québec et ailleurs, ne peut qu’émerveiller.

Au fait, elle a fondé ou a contribué à la fondation de plusieurs institutions, telles que l’école primaire Le Mont Jésus-Marie (cette école poursuit toujours son enseignement); Holy Names Business College, école de formation renommée pour des secrétaires bilingues; l’École supérieure de musique (cette école, fondée en 1932, a été transformée en École de musique Vincent d’Indy, entre 1959 et 1981, est devenue la faculté de musique de l’Université de Montréal en 1981 et est connue aujourd’hui comme pensionnat d’Outremont et école de la musique Vincent d’Indy dès 1981; le Collège Jésus-Marie, cours classique pour filles; Scolasticat École normale; École supérieure de Pédagogie familiale; le Projet Eulalie qui a offert des cours de français et de cuisine pour une meilleure intégration des immigrants et immigrantes au Québec. La communauté a aussi offert des cours d’art culinaire et surtout des cours de peinture aux adultes pendant plusieurs années. Elle a conçu et réalisé plusieurs autres projets éducatifs et fondé un grand nombre d’écoles.

En 1860, les soeurs arrivent à Montréal. En 1892, la communauté achète un terrain, à Outremont, sur le flanc nord du Mont-Royal, où en 1923 débute la construction de la maison-mère de la congrégation. Cet imposant bâtiment a logé l’administration générale de la communauté jusqu’à 1972, date à laquelle la maison-mère a été relocalisée à Pierrefonds.

Au cours des ans, de 1925 jusqu’à 1970, la maison-mère a accueilli 3366 jeunes femmes, soit 75 femmes par année en moyenne qui ont demandé leur entrée dans la congrégation. Le tombeau de Mère Marie-Rose y fut conservé de 1926 à 2004.

Aujourd’hui, la communauté des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie poursuit sa mission éducative dans le secteur privé et s’est installée aux lieux de sa fondation, sur la Rive-Sud. Elle oeuvre également à Saint-Lambert, à Windsor en Ontario, et à Winnipeg au Manitoba. La congrégation compte environ 2 mille religieuses.

SNJM mont jesus et marie

SNJM

Ancienne maison-mère de la congrégation. Photo : © Histoire-Du-Quebec.ca

SNJM - Maison jesus marie

SNJM

Couvent des soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie à Longueuil. 86, rue Saint-Charles Est. Photo : © Histoire-Du-Quebec.ca

Voir aussi :