Histoire du Québec

La société Steinberg

La société Steinberg

L’empire Steinberg, la chaîne la plus importante au Québec, fut fondé à Montréal en 1913 par Ida Steinberg, une femme énergique d’origine hongroise-juive qui a immigré au Canada en 1909 avec son mari et cinq enfants.

Tout d’abord, la famille Steinberg ouvre une petite épicerie. Samuel Steinberg et ses quatre frères commencent à y travailler en 1917. Les frères, avec Samuel à la tête, en feront la plus importante chaîne de supermarchés au Canada.

En 1934, toujours sous la direction de Samuel, l’entreprise Steinberg ouvre à Montréal le premier magasin libre-service du Québec. En 1939, une succursale est ouverte à Arvida, dans le Saguenay.

En 1959, la société prend de l’expansion vers l’Ontario, en achetant la chaîne de 38 magasins de la Grande Union Ltd. (situés surtout dans la région d’Ottawa. D’ailleurs, la société utilisait les enseignes Miracle Food Mart et Ultra Food & Drug pour ses épiceries ontariennes).

La compagnie a réussi grâce à la politique et la stratégie de Sam Steinberg qui a su transformer le marché du détail de l’alimentation, par le biais de politiques de vente, de mécanisation et de bilinguisme pour l’ensemble du personnel.

La société Steinberg fut la première à exploiter le concept du supermarché au Québec, en Ontario et à certains endroits au Nouveau-Brunswick. La société s’est par la suite intéressée au marché immobilier (Ivanhoe Investments) et est devenue propriétaire de plusieurs centres commerciaux.

Dans les années 1960 et 1970, on trouve des magasins Steinberg dans presque tous les quartiers de l’île de Montréal. La compagnie est si populaire, que l’expression «Faire son Steinberg» devient synonyme de « faire ses courses », peu importe dans quelle chaîne d’épiceries québécoises.

En 1978, à la mort de Samuel, la société Steinberg fait des recettes brutes de plus de un milliard de dollars par an grâce à la chaîne des magasins à rayons Steinberg, Miracle Mart (magasins à rabais), Pharmaprix, Petrofina, le parc immobilier Ivanhoe et à d’autres entreprises. À ce moment-là, la société Steinberg, c’est la plus importante chaîne de supermarchés alimentaires au Québec.

Treize ans après le décès de Sam Steinberg survenu en 1978, la société fit faillite, fut mise aux enchères et a fut vendue à d’autres géants de l’alimentation québécois: Provigo et Métro-Richelieu, qui vendirent quelques magasins Steinberg à IGA pour éviter des accusations de monopole. Dans la province de l’Ontario, les magasins Miracle Food Mart et Ultra Food & Drug furent vendus à A&P Canada et devinrent A&P et Dominion Store.

En mai 1992, le nom Steinberg (ainsi que ses magasins dérivés, comme Miracle Mart) disparurent et ses magasins furent rachetés et convertis par ses concurrents. Son parc immobilier fut acheté par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Parmi plusieurs facteurs qui ont eu raison de l’entreprise, on cite les relations avec le syndicat, l’absence de plan de succession (ce qui engendra une lutte de pouvoir entre la fille de Samuel, Mitzi, son mari Mel Dobrin, sa fille Marilyn Steinberg Cobrin et son autre fille Evelyn Steinberg), l’augmentation des coûts, la concurrence de plus en plus féroce. Tout cela et peut-être d’autres causes eurent des conséquences néfastes.

En  janvier 1988, la société Steinberg doit se restructurer et fermer un bon nombre de magasins. Les rendements deviennent faibles et les sœurs Steinberg retirent leur capital de l’entreprise. La chaîne ontarienne Loblaw’s tente de l’acquérir, mais cette tentative est bloquée par le Gouvernement du Québec.

Le 22 août 1989, la société Steinberg est rachetée par la Caisse de dépôt et placements du Québec et par Socanav, une société d’expédition maritime sans expérience de la grande distribution. Dirigée par Socanav, le géant sombre en quelques années. Loblaw’s se présente une autre fois et est déjoué une deuxième fois par le gouvernement du Québec. Finalement, Loblaw’s rachètera la chaîne Provigo en 1998.

Ainsi termine l’histoire glorieuse et triste de la société Steinberg.

logo steinberg

Société Steinberg

Logo de la société Steinberg. Photographie du domaine public