Histoire du Québec

Ski-doo ou Ski-dog ?

La motoneige Ski-Doo ou Ski-Dog

À la fin de l’année 1958, l’entreprise de Joseph-Armand Bombardier, à Valcourt, conçoit sa plus importante invention. Il s’agit de la motoneige, commercialisée sous la marque Ski-Doo.

Le premier modèle est baptisé Ski-Dog par son inventeur, mais le nom de Ski-Doo est devenu célèbre suite à une erreur d’impression.

Cette invention aura une profonde influence sur les déplacements dans les régions enneigées du globe.

Bombardier met au point ce véhicule grâce à l’arrivée sur le marché de moteurs plus légers, et à l’utilisation d’une chenille sans fin révolutionnaire, conçue et brevetée par son fils Germain au centre d’essais de Kingsbury.

Joseph-Armand se rend à Lansdowne House, dans le nord de l’Ontario, afin de faire essayer son véhicule par des autochtones. Ceux-ci sont fascinés par l’engin. Satisfait des résultats, Bombardier fait cadeau du véhicule au père Ouimet, curé du village, et rentre à Valcourt pour donner suite au projet.

La production en série de la motoneige Ski-Doo commence au cours de l’automne 1959. Le véhicule trouve immédiatement une clientèle auprès des missionnaires, des trappeurs, des prospecteurs, des arpenteurs, et de tous ceux qui doivent se déplacer dans les régions isolées du Grand Nord.

Cependant, le petit véhicule, qui coûte 900 dollars, remporte également un grand succès auprès des sportifs.

La demande s’accentue d’année en année. En 1960, 225 unités sont vendues, en 1962, la production s’élève à 1200 engins, et en 1964, 8200 ski-doos sortent des usines.

ski doo

Ski doo

Le premier modèle du Ski-doo