Histoire du Québec

Septembre au Québec - ligne du temps

Ligne du temps : Septembre au Québec

6 septembre 1535 : Jacques Cartier découvre l’île aux Coudres.

Automne 1642 (probablement septembre) : Jeanne Mance fonde l`Hôtel-Dieu.

20 septembre 1645 : Les Montréalais et les Iroquois signent la paix. Elle dure un an.

22 septembre 1653 : Maisonneuve revient de France avec plus de 100 recrues. Le voyage a été entrepris afin de rassembler des fonds pour la colonie. Il est accompagné par Marguerite Bourgeoys. À son arrivée à Montréal, elle ne trouve pas d’enfants d’âge scolaire à cause de la forte mortalité infantile.

2 septembre 1711 : Les Britanniques perdent sept navires de la flotte de l’amiral Hovenden Walker lors d’une tentative de s’emparer de Québec.

20 septembre 1714 : À Montréal, la décision est prise d’entourer la ville d’un mur de pierre flanqué de bastions. Le gouverneur de la Nouvelle-France Vaudreuil décrit à l’intendant Bégon son projet de munir Montréal et Québec de fortifications pour se protéger de nouvelles attaques de la par des Anglais.

13 septembre 1759 : Bataille des Plaines d’Abraham. Cette victoire des Anglais entraînera la chute de la Nouvelle-France.

17 septembre 1759 : Claude Nicolas Roch de Ramezay, lieutenant du roi à Québec, remet la ville au général George Townshend, successeur de Wolfe.

20 septembre 1759 : La garnison française quitte Québec.

21 septembre 1759 : Les habitants de Québec sont autorisés à revenir à condition de prêter serment de fidélité au roi d’Angleterre.

femme de la Nouvelle-France Septembre au Québec

femme de la Nouvelle-France

Septembre au Québec, vêtements traditionnels de l’automne. Photo : GrandQuebec.com

8 septembre 1760 : Fin de la Nouvelle-France. Capitulation du gouverneur français à Montréal. Lévis ordonne à ses troupes de brûler leurs drapeaux. Septembre au Québec.

17 septembre 1764 : Le gouverneur James Murray nomme les dix premiers juges de paix de la province de Québec, qui devront être de religion protestante.

6 septembre 1775 : Prise du fort Saint-Jean par les Américains (Bostonnais), dirigés par le commandant Richard Montgomery.

3 septembre 1783 : Signature du traité de Paris. La Grande-Bretagne reconnait l’indépendance des États-Unis.

5 septembre 1837 : Naissance de la société secrète patriote Les Fils de la Liberté.

2 septembre 1864 : John A. Macdonald et George-Étienne Cartier se prononcent en faveur d’une grande confédération de toutes les colonies.

11 septembre 1916 : Cent mille spectateurs sont témoins d’une catastrophe au pont de Québec. 12 ouvriers perdent la vie.

Septembre 1942 : Le député de Beauharnois Maxime Raymond fonde le Bloc populaire canadien. André Laurendeau en devient le secrétaire.

7 septembre 1959 : Maurice Duplessis meurt à Schefferville; Paul Sauvé hérite du pouvoir.

10 septembre 1960 : Fondation du Rassemblement pour l’Indépendance Nationale (R.I.N.) par Marcel Chaput et André d’Allemagne. L’organisation fera partie plus tard du Parti Québécois.

13 septembre 1962 : Le premier ministre du Québec, M. Jean Lesage, inaugure la Place Ville-Marie à Montréal. L’architecte William Zeckendorf est applaudi chaleureusement.

26 septembre 1968 : Décès inattendu de premier ministre Daniel Johnson qui se rendait à l’inauguration d’une centrale hydroélectrique. Jean-Jacques Bertrand devient le nouveau premier ministre du Québec.

1 septembre 1969 : Le gouvernement fédéral libéral dirigé par Pierre Elliott Trudeau fait adopter la loi qui met sur pied la société Télésat Canada et permet d’établir des systèmes nationaux de télécommunication par satellite sur une base commerciale.

7 septembre 1969 : Le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau fait adopter par la Chambre des communes la Loi C-120 faisant de l’anglais et du français les langues officielles au Canada.

29 septembre 1969 : Une bombe, placée dans une boite à lettres, cause des dégâts considérables à la résidence du maire de Montréal, M. Jean Drapeau. Les autorités ordonnent une surveillance redoublée autour des maisons des principaux hommes politiques de la province.

1er septembre 1972 : Des inconnus lancent des cocktails molotov à l’intérieur du cabaret Blue Bird, au 1172, rue Union, à Montréal. Sur plus de 200 clients et employés, 42 personnes perdent la vie et une quarantaine sont blessées.

30 septembre 1983 : La Charte québécoise des droits et libertés de la personne, qui a préséance sur toute autre loi de juridiction québécoise, entre en vigueur.

4 septembre 1984 : Une puissante bombe cachée dans un casiers de la gare centrale, à Montréal, explose, faisant trois victimes. 13 autres personnes sont blessées.

9 septembre 1984 : «Salut à vous, gens du Québec, première Église d’Amérique»… le pape Jean-Paul-II commence sa visite au Canada.

2 septembre 1988 : La Cour suprême du Canada déclare «légaux et non discriminatoires» les règlements de l’Office de la langue française exigeant que les professionnels démontrent leur compétence linguistique avant d’obtenir le droit de pratiquer au Québec . 

5 septembre 1990 : L`Assemblée nationale adopte la loi constituant la Commission Bélanger-Campeau sur l’avenir politique et constitutionnel du Québec. Cette dernière regroupe des représentants du gouvernement, de l’Opposition officielle et de divers milieux (syndicats, associations patronales, unions municipales, etc.)

14 septembre 1993 : Robert Bourassa remet sa démission.

12 septembre 1994 : Élection du parti Québécois (44,75 %) avec 77 députés sur 125, dirigés par Jacques Parizeau; le Parti libéral obtient 47 sièges (44,40 %), l’Action démocratique, un siège, et le chef du parti, Mario Dumont, se fait élire avec 6,46 % des voix.

7 septembre 1995 : Dépôt à l’Assemblée nationale de la question référendaire et du projet de loi numéro 1 sur l’avenir du Québec. Un des arguments principaux du camp du OUI veut que la déclaration de souveraineté soit précédée d’une année de négociation sur une offre de partenariat avec le reste du Canada.

12 septembre 1996 : Le sénateur Jean-Louis Roux est assermenté au poste de lieutenant-gouverneur du Québec. Il démissionne le 5 novembre 1996, après que la revue L`Actualité eut révélé son antisémitisme alors qu’il était étudiant à l’Université de Montréal.

Septembre au Québec !