Histoire du Québec

Ville de Senneterre

Ville de Senneterre

La ville de Senneterre fut érigée civilement en 1919. Elle se trouve dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue, faisant partie de la Municipalité régionale de comté La Vallée-de-l’Or. La population de la ville est d’environ 3200 Senneterriennes et Senneterriens, et elle s’étire sur une superficie de plus de 16 525 kilomètres carrés. À elle seule, Senneterre couvre 60 % du territoire de la MRC de La Vallée-de-l’Or, se situant au 3e rang des municipalités du Québec en ce qui concerne son étendue totale.

Senneterre est située à environ 60 kilomètres au nord-est de Val-d’Or et à 10 kilomètres au sud-est de Belcourt. Elle est enclavée dans le territoire de la paroisse du même nom.

Autrefois, l’endroit, qui fut fondé comme poste de traite des fourrures, était connu sous l’appellation de Nottaway, Rivière-Nottaway et Rivière-Bell, en raison de l’actuelle rivière Bell (autrefois, Nottaway) qui traverse la ville.

Des forêts giboyeuses, pleines d’animaux, sont la richesse naturelle de Senneterre, c’est pourquoi plus de vingt pourvoiries s’y trouvent.

C’est en 1914 que quelques jeunes gens s’installent dans ces lieux, fuyant la conscription et c’est en 1919 que la municipalité de canton est créée, recevant le nom de Senneterre-Partie-Ouest.

Cette appellation est choisie en l’honneur d’un officier de Montcalm, le sieur de Senneterre, lieutenant du Régiment de Languedoc. En 1948, le nom et le statut changent en Senneterre, municipalité de village. En 1956, Senneterre accède au statut de ville.

La municipalité de Senneterre possède de nombreuses pourvoiries qui accueillent chaque année un grand nombre de pêcheurs.

Fin juin, le Festival forestier est organisé dans la ville depuis le début des années 1990 et l’hiver venu, la ville de Senneterre reçoit un grand nombre de motoneigistes.

C’est à Senneterre que se situe l’unique gare de trains de passagers de l’Abitibi-Témiscamingue.

L’économie de la ville repose sur l’importance du réseau ferroviaire et de l’industrie forestière. Jusqu’en 1988, les Forces armées canadiennes avaient une base de radar au mont Bell.

Une marina a été aménagée sur les rives de la rivière Bell, mais elle a été anéantie par un incendie, espérons alors qu’on pourra la rétablir un jour. Une piste cyclable de plus de 4 kilomètres relie le centre-ville au mont Bell.

Aujourd’hui, la ville de Senneterre, la Paroisse de Senneterre et la ville de Belcourt forment la partie est du territoire d’intervention de la Société d’aide au développement des collectivités de Barraute, Senneterre et Quévillon.

L’exploitation forestière est au cœur de l’économie de la ville. Deux grandes entreprises forestières, Tembecet Abitibi Consolidated, ainsi que des entreprises connexes à l’exploitation forestière, telles que Boralex génèrent plus de la moitié des emplois sur le territoire.

L’agriculture est présentée par des fermes laitières et de bovins.

De plus, la ville de Senneterre autorise un circuit dans les rues de la municipalité pour les motoneigistes et les quadistes.

La ville est également un carrefour routier important avec une route qui mène à Chibougamau.

lac_berthelot

Photo : Pavillon du Lac Berthelot Inc. (Une entreprise familiale qui a comme mission de satisfaire pleinement les plus grands amateurs de chasse et pêche. Le lac Berthelot est situé à 560 km au Nord de Montréal et à 110 km à l’est de Senneterre. Pour vous y rendre, que vous veniez par le Parc La Vérendrye ou l’Ontario, suivez la route 117 jusqu’à Louvicourt où vous prenez la route 113 jusqu’à Senneterre. De Senneterre, prenez la route gravier 806 jusqu’au Lac Berthelot en suivant les indications).