Histoire du Québec

Riches subventionnés

Riches subventionnés

Une banque invisible qui ne reçoit aucun dépôt existe au Canada et elle finance chaque année plus de 6 milliards de dollars de prêts à la consommation à un coût approchant 400 millions. Son nom? Personne ne le connaît, mais on pourrait l’appeler Banque des utilisateurs à crédit de cartes Visa et MasterCard inc.

Comment cela est-il possible?

Les acheteurs à crédit utilisant le système Visa MasterCard paient un coût de financement d’environ 20% au lieu des 14% qu’ils devraient normalement payer pour des prêts à la consommation ordinaire.

La différence est destinée à financer les trois semaines « de grâce » que le système accorde à cette autre classe de détenteurs de cartes de crédit : ceux qui paient leurs achats en une fois, trois semaines après avoir reçu leur état de compte, sans verser un sou d’intérêt.

Comme les banques ne font pas de miracles, il faut bien que quelqu’un finance ce que leur association qualifie de flottement et qu’elle évalue ans son mémoire au Parlement à 6 points de pourcentage, flottement qu’un calcul évalue à la coquette somme de 390 millions de dollars!

Ce bel exemple de solidarité inversée, qui veut que les plus endettés financent les plus riches, est soutenu par environ 55% des cartes, représentant environ les deux tiers des soldes débiteurs.

(Décembre 1986, texte publié dans La Presse).